REFLEXION

Sur le front égyptien



« Sur le front égyptien, la 2° brigade portée algérienne 1968-1969 », est le livre écrit par le général à la retraite Khaled Nezzar, paru aux éditions Alpha. L’ouvrage traite par le biais de témoignages et récits précis, l’histoire des militaires algériens qui ont vécu sur le front égyptien, durant la guerre israélo-arabe dite « guerre d’usure ». L’auteur en étant lui-même acteur dans cette guerre, livre un vibrant témoignage du séjour de la 2° brigade portée et l’engagement de toute l’armée algérienne sur le front. Cet engagement en faveur de la cause arabe, était pour l’Algérie, une occasion de marquer sa solidarité vis-à-vis d’une région qu’elle n’a jamais cessé de proclamer son appartenance et son attachement. Le général, revient dans son livre sur la participation de l’armée algérienne dans la guerre contre Israël, sachant que celle-ci était encore à l’état embryonnaire, « l’armée algérienne était encore toute jeune, en formation et bien qu’éprouvée par une lutte armée de longue haleine, elle était en état de faire face à un nouveau casus belli ». L’auteur fait rappeler que l’aide de l’Algérie à l’Egypte n’était jamais comptée, le plus important était de faire en sorte que ce pays frère ne s’agenouillera pas et sortira vainqueur de cette satanée guerre. « Sur le front égyptien, la 2° brigade portée algérienne 1968-1969 » est un livre très intéressant à plus d’un titre, il illustre l’apport et l’expérience de l’Algérie dans la guerre israélo-arabe, tout comme, il apporte un éclairage sur l’effort soutenu, consenti par notre pays pour venir en aide à l’Egypte tout au long des guerres de 1967 à 1973. Le général en retraite Khaled Nezzar, vient d’apporter sa contribution effective de ce que c’était la situation de l’époque et de mettre en exergue le soutien indéfectible de l’Algérie aux égyptiens, qui non seulement tentent aujourd’hui, d’occulter l’histoire, mais sont partis très loin en insultant la mémoire de nos martyrs et le passé glorieux de notre grande nation. Il serait peut-être temps de mettre les pendules à l’heure et signifier ouvertement à nos frères égyptiens qu’il n’est dans leur intérêt de se tromper de cible et encore moins de tenter de décréditer une nation qui leur a, de tout temps tendu la main. Les autorités égyptiennes ne devront pas avoir honte de cela et l’histoire doit être enseignée à l’école aux nouvelles générations. La rue égyptienne semble tout ignorer du passé de son pays et les différents soutiens aux efforts de guerres qu’a consentis l’Algérie pour que vive le peuple égyptien et l’Egypte. Quoiqu’il en soit, le peuple algérien restera toujours fidèle à ses principes et n’en dérogera jamais, il sera toujours aux côtés des peuples arabes et les opprimés. Nous conseillons nos amis égyptiens d’en tenir compte et de retenir la leçon une fois pour toute et retournons la page.

Amara Mohamed
Dimanche 31 Janvier 2010 - 23:01
Lu 587 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+