REFLEXION

Suicide de 2 gardes communaux par pendaison à Bouira et à Skikda



Deux anciens garde communaux ont mis fin à leurs jours par pendaison, en cette fin de semaine, au niveau de la wilaya de Bouira et Skikda. En effet, le premier suicide a eu lieu au  village d’Ighil N’Aït Ameur, dans la commune d’Ahnif, a été secoué par la nouvelle d’un drame qui s’est produit, vendredi soir. Un homme de 43 ans, originaire du village de Tamelaht, répondant aux initiales A.N et ancien membre de la garde communale du détachement d’Ahnif en retraite, a mis fin  à ses jours par pendaison, à proximité de son domicile. Il était marié et père de 06 enfants et ne présentait aucune déficience mentale selon les sources. Par ailleurs, un  autre garde communal s’est suicidé, dans la nuit de vendredi à samedi, par pendaison à Skikda, auprès de Amar Bouguenoune, délégué de la Coordination nationale des gardes communaux à l’est du pays. « Il s’appelle Abbas Djelmani, âgé de 46 ans. Marié et père de trois enfants, il vivait dans la daïra d’El Harrouch, dans la wilaya de Skikda, dans des conditions précaires .C’est sa femme qui l’a retrouvé, dans la nuit, mort. ».       

Seif-Eddine
Lundi 10 Juin 2013 - 10:15
Lu 174 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+