REFLEXION

Stationnement au centre ville de Tissemsilt : Le désordre dépasse les bornes

En matière d'incivilité dans la commune de Tissemsilt, il y aurait des tas de choses à dire, le désordre s'observe jusque dans les détails comme les lieux de stationnement.



En effet, il y a depuis des années les automobilistes qui  garent bien leurs voitures sur les places prévues à cet effet et ceux qui, exaspérés de tourner sans trouver une place, montent sur les terre-pleins entre les voitures bien garées et font fi de la moindre loi qui régule le stationnement au point où certains ne respectent même pas les entrées réservées ou les devantures personnelles, rendant les routes de la ville difficilement accessibles, ce mauvais stationnement a provoqué une cascade d'inconvénients lourds de conséquences : stationnement sauvage dans les zones piétonnes, mais aussi impossibilité de nettoyer correctement ces espaces occupés par ces voitures. Anarchie, incivisme, saleté des rues : la mauvaise gestion des lieux de stationnement a les mêmes résultats à la cité El-Wiaam, au boulevard de Ain-El-Bordj, sur la route qui descend de la rue Logab jusqu’à la cité El-Wiaam et dans la plupart des routes du centre ville. L'exemple-type, c'est la route qui mène du siège de l’APC jusqu’à Ain-El-Bordj, tous les jours, dans cette zone censément névralgique, les voitures entrent comme dans un moulin et se garent sans encombre. Une "tolérance" à laquelle la ville n’a pas encore réagit pour mettre fin à ce désordre en prenant un arrêté décrétant le stationnement illégal dans ces endroits du moins dans une partie et la mesure s'imposera à tout,  Ali, commerçant sur cette route n'accepte plus comme beaucoup d'autres d’ailleurs le comportement de certains et en parlant de stationnement les gens sont heureux, chacun fait ce qu'il veut, sauf les clients qui vont déserter nos commerces car ils ne savent plus où se garer.»  Il est quand même dommage de constater que seul le bâton peut ramener les gens à respecter une règle de bon sens du code de la route, les responsables devront passer par cela puisque les usagers ne comprennent pas !».

A.Ould El Hadri
Lundi 4 Mars 2013 - 10:54
Lu 158 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+