REFLEXION

Soltani menace le pouvoir d'un printemps arabe

NOUVELLE SORTIE DU PRESIDENT DU MSP, BRANCHE ALGERIENNE DES FRERES MUSULMANS

Bouguerra Soltani, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), branche algérienne des Frères musulmans, a mis en garde, lundi, le pouvoir Algérien contre une imminente révolution si ce dernier ne procède pas au changement pour permettre une alternance au pouvoir.



Soltani menace le pouvoir  d'un printemps arabe
Soltani, qui était en visite à la wilaya d’Annaba, a déclaré que le changement doit se faire rapidement pour épargner au peuple un grand danger qui menace son existence et ses croyances. Le patron du MSP a indiqué qu’il n’est toujours pas trop tard pour remettre le pouvoir aux représentants du peuple. « Le pouvoir ne semble pas avoir tiré les leçons de ce qui s’est passé chez nos voisins » a-t-il affirmé. Il a, par ailleurs, réaffirmé que l’Algérie a reporté son printemps arabe et elle ne l’a pas annulé. Avant d’ajouter que le peuple Algérien est un peuple patient, mais si ses aspirations ne sont pas pris en compte, alors il se soulèvera et réglera les comptes de ceux qu’ils l’ont trahi. Soltani a, dans ce contexte, souligné que ses propos sont un diagnostic et non pas une justification. Commentant le rapport de la commission européenne sur le déroulement des dernières législatives du 10 mai, le chef du MSP a déclaré que les européens nous considèrent toujours comme des élèves en démocratie et qu’il souhaitait que les résultats soient reconnus par le peuple et non pas par l’Amérique ou autres. Il est à rappeler, que le Mouvement de la société pour la paix avait demandé en juillet dernier la dissolution de la nouvelle APN pour  sortir de l’impasse devant laquelle se trouve le pays. Une demande à peine voilée pour faire épargner à la formation islamiste l’implosion. Surtout après la défection de l’ancien ministre des travaux publics, Amar Ghoul,  qui dispose avant la création de son parti de 46 députés à l’APN. Par ailleurs, selon certaines indiscrétions, le prochain gouvernement devrait voir le jour après le mois sacré de Ramadhan ou au plus tard en septembre. Il sera composé, selon la même source, de jeunes ministres d’Etat. Cependant, des analystes expliquent le retard dans la formation du nouveau gouvernement par le fait que les partis politiques activant sur la scène politique n’ont pas encore atteint le niveau de maturité requis.     

Charef Slamani
Jeudi 9 Août 2012 - 00:46
Lu 1459 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par Ghodbane3labladi le 09/08/2012 01:21
Tant que la plèbe trouve son compte, il n'y aura pas de soulèvement. Et si la plèbe se soulève, ce n'est pas pour placer Bouguerra au pouvoir ; elle sait très bien qu'il a bien mangé à tous les râteliers et qu'il traîne de nombreuses casseroles.

2.Posté par Mustapha le 09/08/2012 10:30
1- Le partie MSP ne représente pas la branche des frères musulmans.
2- le printemps arabe s'il vient un jour, il va pourchasser le pouvoir et ses alliés.
3- le MSP a choisi le camp du pouvoir au lieu du peuple, et va maintenant payer ses erreurs.

3.Posté par hourra le 09/08/2012 11:35
matahchamch ya mounafek .ghoul fadhak wa hrab min nifak .in chaa lah ki noudou noudou ala amtalek mina mouna fikine .hna wala wahed yastaamelna la katar wala tourkya .hna wled dzayer khalsine .manakhdou drahem mine hed bach neketlou wane kherbou kima rak baghi el fitna ;in chaa lah alik wa messass dimaa jazayriyine.

4.Posté par salim le 09/08/2012 17:03
Mr Bouteflika s'il vous plait laissez lui le siège pendant une semaine juste qu'il goûte à l'ivresse du pouvoir.
L' Ivresse ici n'est pas haram vous pouvez utiliser tous les coups possibles et inimaginable quitte à faire envoyer des gens se faire tuer, dans ce pseudo printemps arabe télécommandé par vos amis made in CIA.
Ivresse pour ivresse, je préfère l'ivrogne qui se saoule pour de bon, car celui là au moins il ne fait de mal à personne.

5.Posté par Abdellah mansouri - Alger / Bir Mourad Rais le 10/08/2012 03:18
Il se peut tres probablement méme qu'il peut y avoir une grande revolution en Algérie vu les tensions qui se propagent sur tout le pays,c'est malheureux mais ca va arriver malheuresement parce-ce-que l'Armer Populaire Nationale est toujours derriére le pouvoir qui a anéanti le peuple dans la misére et le chomage et ce que dit le Bouguerra Soltani, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), est vrai et moi méme je parle par connaissance de cause car je vois tout les jours les malheurs du peuple Algériens.

6.Posté par kafiz nadir le 10/08/2012 06:46
On ne cache pas le soleil par un tamis car notre président de la république monsieur BOUTEFLIKA a fait beaucoup du bien, en plus il a sauve notre chère pays d'une guerre civile certaine , l'honneur lui revient.
Nous les algériens nous, nous reconnaissons la valeur de nos hommes seulement lorsqu’ils ne quittent. (RABBI YAHDINA)

7.Posté par lahouari le 10/08/2012 21:49
En ce qui concerne les politiques nationales, la première question fondamtale qui se pose cinsiste à déterminer quel système est bon ou mauvais pour l'homme.De même, il est nécessaire de découvrir si c'est l'échec des politiques et leurs défauts inhérents qui sont responsables de la misérz et du mal de vivre dans nos sociétés,ou s'il y a une autre raison. Est-ce le système qu'il faut metre en cause ou ceux qui le contrôlent?Un gouvernement corrompu, égoîste et immoral qui arriverait au pouvoir grace au systéme démocratique pourait-il être mielleur et plus bénéfique pour la société que par exemple, une dictature trés modérée et en plus bouguerra soltani il es rasponssable de tout

8.Posté par A.Hocine le 11/08/2012 03:12
Bougera Soltani fait feu de tous bois et prend ses reves pour la realite. Sait-il qu`il a lamine le Msp de Nahnah et en a fait un parti peu credible?Pensez qu`il pourra faire du chantage aux gouvernants pour lui remettre le pouvoir c`est oublier qu`il traine derriere lui plusieurs casseroles dont celles du proces khalifa.
La liberte que vient de prendre Amar Ghoul,va entrainer plus vite que prevu la degringolade du parti et donc de son chef. Mokri guette la chute avec impatience.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+