REFLEXION

Six présumés-terroristes placés sous mandat de dépôt à Tiaret

Le mercredi 7 mai 2014, le magistrat-instructeur, doyen des juges a ordonné la mise sous mandat de dépôt de 6 personnes âgées entre 32 et 48 ans pour les griefs : appartenance à un groupe terroriste, apologie et soutien au terrorisme.



En effet, cela remonte au 25 avril 2014, lorsque suite à de précieuses informations, 2 terroristes activement recherchés et qui figurent dans les listes avec photos affichées au niveau de toutes les structures sécuritaires, ont été arrêtés et en leur possession des grenades et des pistolets automatiques, dans une tente dressée à l’occasion du marché hebdomadaire. Cette arrestation opérée par les éléments de la B.R.I en collaboration avec d’autres services de sécurité activant sur le volet renseignement a permis de révéler l’existence d’une cellule très active d’AQMI, et les premiers aveux ont permis d’identifier, un élément de soutien, et il s’agirait d’un notaire à Frenda, lequel était en étroite collaboration avec les deux terroristes arrêtés et qui a reconnu être derrière l’aide financière à la cellule d’AQMI (nos sources n’ont pas précisé le montant mais selon d’autres sources, cela se chiffre à des dizaines de millions de cts) et que les éléments de la cellule lui rendaient périodiquement des visites) et parmi eux, un commerçant au niveau de la rue « Ben-Badis », H.Y, 48 ans et qui exerçait en tant que « RAQUI » au sein de son commerce et qui était très sollicité par des « patients » dont les éléments de la cellule active d’AQMI, et l’arrestation de cet élément très actif du noyau a permis la neutralisation d’un autre présumé-terroriste, employé dans un C.E.M à la cité « Zaâroura », qui a vite reconnu son appartenance à la cellule et ses activités avec les 2 terroristes neutralisés au niveau de la tente ; en soulignant que la profonde exploitation des aveux des éléments arrêtés a permis l’interpellation de A.Y à Mechraâ-Sfa, lequel était employé dans une agence touristique à Blida, accusée d’être derrière le recrutement des Djihadistes algériens vers la Syrie. Faudrait-il rappeler que l’investigation s’est étalée sur 12 jours (durée légale), soit du 25 avril au 7 mai où les services de sécurité ont découvert des casemates dont l’une bourrée de vivres et de provisions, au niveau de la forêt de « S’dama », à quelques 12 km à vol d’oiseau du chef-lieu de commune de Mechraâ-Sfa. Par ailleurs, l’on apprend de source bien informée que deux terroristes ont pris la fuite après avoir été traqués par les forces combinées de sécurité ; et sont activement recherchés. Une vaste opération de ratissage a été lancée par les éléments de l’A.N.P.

Abdelkader Berrebiha
Samedi 10 Mai 2014 - 11:13
Lu 354 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+