REFLEXION

Six familles dans la rue à Mostaganem



Six familles dans la rue à Mostaganem
Malgré la lettre adressée aux autorités par le biais de notre journal et au moment où les responsables locaux  dorment au chaud dans leurs maisons,  le sort de six familles, expulsées  depuis trois jours d’un Haouch  situé au niveau de la rue Benminoun Miloud  à  Saint Jules, demeure inconnu. Ces  familles étaient des locataires des chambres de ce Haouch depuis des  années. En effet, depuis  lundi  six familles avec des enfants  en bas âge dorment à même le sol dans une tente dressée en cette période de grand froid. Une équipe du journal « Réflexion » s’est déplacée sur les lieux, un constat amer de la situation de ces malheureux au nombre de 32 membres dont des enfants qui souffrent de maladies respiratoires et de bronchites. Les expulsés ne savent plus où aller, les pluies d’hier ont été une catastrophe et l’avenir s’annonce dramatique pour ces derniers. Devant cette situation, les responsables locaux n’ont pas bougé le petit doigt pour leur venir en aide. Les sinistrés ont pu trouver une tente  pour mettre leurs enfants  à l’abri, mais de quelle façons ? Le froid, la nuit, est polaire et personne ne peut le supporter que dire des enfants.  Juste devant le Haouch , ses ex-locataires résistent à leur manière à cette injustice imposée par des irresponsables qui ont choisi d’être des téléspectateurs d’un  feuilleton qui risque de durer longtemps et de causer des préjudices irréparables. Il ya parmi eux une femme enceinte qui risque d’accoucher dans la rue et devant tout le monde. Cela se passe à Mostaganem, ville des mimosas en 2011. Devant cette situation il faut s’attendre au pire, celui de voir certains de ne pouvoir assister à l’avènement de  2012. M.Chouarfia Hadj connu par «  Hadj  Ghayat », père de trois enfants dont un souffre d’une hernie  et nécessite une intervention chirurgicale qui aura  lieu le 23 janvier. Quant à la scolarité des enfants, les pauvres vont abandonner leurs études selon les déclarations de leurs parents.  Il est temps maintenant de prendre leurs doléances en considération s’il y a toujours du bon sens.                  

Rym.B
Mercredi 28 Décembre 2011 - 11:06
Lu 908 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+