REFLEXION

Sit-in devant le siège de la daïra de Tissemsilt

Ils étaient un peu plus d’une centaine de personnes issues des différents quartiers de la ville de Tissemsilt regroupées hier mardi devant le siège
de la daïra banderole en mains et scandant des slogans revendiquant le départ des deux premiers responsables de la daïra et de la libération des listes des logements sociaux.



En effet, malgré le froid glacial qui enveloppait la région, le mot d’ordre a été donné par les postulants aux logements pour organiser un sit-in qui dès son initiation semblait se dérouler dans un calme et avec une organisation rare, la particularité des circonstances a obligé les services de police à investir rapidement les lieux, leur présence a vite été remarquée vu leur nombre  qui consistait à parer à toute éventualité de dérapage. Les protestataires  dont le nombre n’a pas cessé de se multiplier avec les heures précisent qu’après tout ce retard et  avec tout le désagrément engendré notamment pour ceux qui se démêlent  par tous les moyens depuis des années et à chaque fois pour s’assurer un sursis chez les proches ou comme locataires et devant l’absence d’une vraie communication, ils n’avaient autre choix que de sortir dans la rue et tenter par ce moyen de se faire entendre. « Cette situation incommodante dure depuis des années, les anciens dossiers de logement sont toujours enterrés et à chaque attribution on voit des noms de personnes qui n’avaient que quelques années d’ancienneté et quant on réclame du devenir de nos demandes, c’est toujours la même réponse ;vos noms seront portés sur la nouvelle liste, c’est de l’aberration » nous dira une femme dont le nom a été déjà porté il y a quelques années sur une liste mais qui n’a en fin de compte pas bénéficié du logement et attend le rétablissement de la situation depuis près de dix ans. En somme, à l’après midi, la situation était toujours la même, le mouvement se déroulait dans le calme mais aucun des responsables n’a daigné prendre le taureau par ses cornes et tenter de donner les réponses aux multiples questions qui taraudaient les esprits de ces protestataires.

A.Ould El Hadri
Samedi 11 Février 2012 - 10:55
Lu 218 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+