REFLEXION

Sit-in des étudiants en histoire islamique



Les étudiants des trois premières années du système LMD, spécialité « Histoire de l’Islam », sont revenus, dans la matinée d’hier, à la charge, en tenant un sit-in devant la porte de leur institut, relevant de l’université d’Es Sénia, et manifestant contre leur avenir incertain, sous le slogan de « Où êtes vous Bouteflika ». En effet, et selon l’organisateur de cette manifestation, le problème se situe chez les responsables de leur département qui leur ont promis, depuis la première année, qu’ils auront tous le droit de passer en première année Master, une fois qu’ils auront obtenu leur licence, sachant que la promotion de la troisième année n’est constituait que de 18 étudiants. Mais malheureusement pour eux, ils ont été surpris, ces derniers temps, par la déclaration de leur chef de département qui leur a affirmé qu’il n’y a pas leur spécialité en Master (Histoire de l’Islam), mais qu’ils pouvaient, par contre continuer leurs études et accéder en Master dans une autre spécialité. Dans un premier temps, les étudiants ont carrément refusé, mais vu qu’ils ont été mis devant le fait accompli, ils ont fini par accepter la proposition. Les concernés ont, par la suite, demandé au chef de leur département de leur fournir un document officiel, signé et cacheté par lui-même, afin qu’ils n’aient pas de problème durant la prochaine année universitaire. Le responsable du département a carrément refusé, et leur a affirmé qu’il ne pouvait que leur donner une promesse verbale. C’est pour cela que les étudiants sont revenus à la charge et demandent, par la même occasion l’intervention des notables et des responsables du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ainsi que l’intervention du président de la république M.Abdelaziz Bouteflika. Par ailleurs, et en ce qui concerne les étudiants de la 1ère et 2ème année en LMD, en sciences islamiques, ils ont, eux aussi, participé à ce sit-in pour une seule et unique raison sous prétexte qu’ils peuvent, aussi, être victimes de ce grand problème une fois après avoir obtenu leur licence.                         

A.Yzidi
Mercredi 29 Février 2012 - 11:11
Lu 348 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+