REFLEXION

Sidi Lakhdar : Pour mauvaise gestion à l’ESPS, le directeur de l’établissement relevé de ses fonctions

Le directeur de l’établissement public de santé de proximité de Sidi-Lakhdar, M. A. Ahmed, a été officiellement relevé de ses fonctions avec effet immédiat, le 20 juillet dernier par décision ministérielle datant du même jour.



Sidi Lakhdar : Pour mauvaise gestion à l’ESPS, le directeur de l’établissement relevé de ses fonctions
Selon les informations recueillies à ce sujet, cette décision est intervenue suite à plusieurs visites effectuées à l’établissement par Mme Le Wali et le directeur départemental de la santé, d’où ils ont constaté de visu la mauvaise prise en charge des malades, la mauvaise gestion de l’établissement et l’anarchie qui y régnait. A plusieurs reprises, l’ex-directeur fut rappelé à l’ordre à l’effet d’assumer comme il se doit la mission dont il avait la charge, et de s’acquitter convenablement des taches qui lui ont été confiées dans le cadre de ses attributions professionnelles, mais en vain, selon notre source, aucun effort n’a été constaté depuis. Cependant, à en croire les informations qui filtrent au compte goutte à Sidi-Lakhdar, les remarques et autres observations faites à ce responsable ne dataient pas d’hier, et ce dernier ne daignait faire aucun effort. A la direction de wilaya de la santé, on parle de six établissements publics de santé de proximité qui sont implantés à travers le territoire de la wilaya, et que tous ont reçu des visites d’inspection et de contrôle, fort heureusement qu’aucune anomalie n’ait été relevée. Concernant l’établissement de Sidi-Lakhdar et selon toujours notre source de la direction de la santé, le responsable a fait l’objet d’un double rapport, l’un établi par Madame Le Wali et le second par Monsieur le directeur de wilaya de la santé, les deux ont été adressés au ministère de tutelle, lequel a pris la décision de mettre fin aux fonctions du responsable en question. Comme il est dit d’ailleurs que ce responsable n’a pas su mettre la nouvelle politique d’orientation de la santé entreprise par l’Etat à son niveau. Car, l’objectif principal est d’atteindre un plus grand rapprochement des structures de prévention et de soins de base de la population et une meilleure couverture en structures d’hospitalisation. Selon toujours la même source, l’intérim est assuré actuellement par le directeur de l’ESPS de Sidi-Ali, et ce en attendant la désignation par le ministère de tutelle d’un nouveau directeur, qui selon toute vraisemblance, se fera dans tous les prochains jours. Aussi, il nous apparait très clairement, que Mme Le Wali, ne tolère plus ces agissements irresponsables de la part de commis de l’Etat qui sont affectés à des postes de responsabilités aux différents échelons de responsabilité. Ceci, s’applique également aux élus du peuple, dont la première responsable de l’exécutif de wilaya, avait déjà donné le signal d’alarme en suspendant le premier vice président de l’APC d’Ain-Nouissy en ce début du mois. Tout le monde est averti, rien ne lui échappera semble dire Mme Le Wali.

Hocine
Jeudi 23 Juillet 2009 - 08:00
Lu 725 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+