REFLEXION

Sidi Bel Abbès : L’ex-chef de département des sciences politiques écope de deux ans ferme



Le tribunal correctionnel de Sidi Bel Abbès a condamné avant-hier l’ex chef de département des sciences politiques et relations publiques à deux ans de prison ferme pour une panoplie de délits à savoir de  faux et usage de faux, harcèlement sexuel et abus de pouvoir. Le mis en cause a été précédemment condamné en date du 15 février 2012 d’où le procureur de la République a requis à son encontre 5 ans de prison ferme pour les délits cités supra. L’affaire en question a éclaté en 2010 lorsque ce département de l’université » « Djillali Liabès » eu fait l’objet d’un scandale suite à un dépôt de plainte contre l’ex chef de  département des sciences politiques déposée auprès du procureur près le tribunal de Sidi Bel Abbès qui a demandé l’ouverture d’une enquête menée par la brigade de recherches et d’investigations de la gendarmerie nationale qui a abouti à la découverte de la falsification des procès verbaux  de notes des étudiants, en plus de plusieurs étudiantes de ce département victimes d’harcèlement sexuel de la part  de ce responsable.  Par ailleurs, ni les victimes, ni le responsable juridique de la résidence universitaire, ni encore les témoins étaient présents à cette audience.

Toufik
Samedi 25 Février 2012 - 10:55
Lu 447 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+