REFLEXION

Sidi Bel Abbes :Des locaux commerciaux en piètre état



Sidi Bel Abbes :Des locaux commerciaux en piètre état
Des centaines de locaux commerciaux construits dans le cadre du programme du président de la république en vue d’absorber le chômage sont abandonnés pour servir de refuge à des animaux ou à des marginaux. En effet, le spectacle offert par les magasins de la cité « adim Fatiha » est on ne peut plus désolant .Des amas d’ordures et de gravas jonchent le sol constituant un milieu favorable aux maladies et autres épidémies. Le projet en question a il y a quatre ans suscité une vive polémique entre les riverains de la cité et les élus de l’apc au sujet du choix de terrain porté sur un espace vert et une poche qui permettait aux enfants de se dégourdir les jambes dans ce quartier populeux. La proximité des locaux au nombre d’une quarantaine avec les immeubles de la cité a fait réagir à l’époque des citoyens qui ont manifesté leur colère à plusieurs reprises .Maintenant que le projet est réalisé aucun commerce ou artisanat n’a vu le jour pour des raisons que les bénéficiaires mettent sur le dos des autorités locales. Pour certains aucun commerce ne serait rentable dans ce site dans la mesure où les magasins sont situés dans un enclos difficilement accessible. Pour les habitants de la cité, c’est de l’argent public jeté par la fenêtre car estime t on les responsables qui ont initié ce projet n’ont jamais voulu écouter les doléances et les revendications qui se sont opposés au projet qui après deux ans de sa livraison ne cesse de présenter un danger réel et une menace pour l’urbanisme et l’environnement. Maintenant que l’entrepreneur qui selon des témoignages est un élu de l’APC de Sidi Bel Abbès ait empoché ses situations, les magasins ont fait l’objet d’un pillage .Pour remettre ces locaux en état de servir il est tout à fait clair qu’il faut en mettre encore de l’argent pour les portes défoncés et les rideaux disloqués ainsi que pour les murs détériorés et enfumés .Les immeubles à proximité de ces locaux menacent ruine et seront tôt ou tard destinés à la démolition ce qui fait dire à des observateurs que le projet de ces magasins du président de la république est un projet mort né.           

D M
Dimanche 7 Octobre 2012 - 23:00
Lu 376 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+