REFLEXION

Service minimum dites-vous ?



Service minimum dites-vous ?
La fin du calvaire n’est pas pour demain pour les malades en souffrance dans nos hôpitaux. Avec l’indifférence de la tutelle face aux revendications des agents de la santé, les paramédicaux viennent de sortir une arme pouvant leur permettre de tenir bon dans leurs revendications. A l’unanimité, ils ont reconduit le mouvement de grève observé chaque semaine dans les hôpitaux. Toutefois, désemparé, le citoyen, s’est vu clairement privé de son droit au soin et à la prise en charge médicale qui, normalement devaient été assurés sous la forme du service minimum, et même, si le représentant du SAP dira que les paramédicaux assureront la permanence durant tout le temps de la grève. Une situation des plus pitoyables pour ce malheureux citoyen qui continue à payer le prix fort du galvaudage des uns et des autres.

Réflexion Réflexion
Samedi 19 Février 2011 - 23:01
Lu 308 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+