REFLEXION

Sept terroristes abattus à la frontière algéro-tunisienne

Cette nouvelle incursion terroriste sur le territoire national intervient alors qu’une vaste opération de ratissage et de surveillance menée par l’Armée Nationale Populaire, se poursuivait dans les zones frontalières du Sud du pays notamment avec le Mali, la Mauritanie et la Libye.



Pas moins de dix mille (10.000) hommes ont pris part à cette offensive de l’ANP afin de parer à toute tentative d’intrusion des terroristes depuis ces pays frontaliers où des opérations sont menées également par les forces de sécurité des pays respectifs. Selon le quotidien Al-Hadath Al-Djazairi, qui révèle l’information dans son édition du samedi, la pourchasse du groupe armé en provenance de la région frontalière tunisienne Kesrine a commencé peu de temps après son entrée sur le sol algérien. Les criminels roulaient à bord de véhicules de marque Toyota Station immatriculés en Libye avant d’être interceptés entre les communes de Borma et Oued Souf. Un violent accrochage a précédé leur neutralisation. Il est fait état de la récupération de 6 armes de type ‘’Kalachnikov’’, une ceinture explosive et des roquettes. Cette nouvelle incursion terroriste sur le territoire national intervient alors qu’une vaste opération de ratissage et de surveillance se poursuivait dans les zones frontalières du Sud du pays notamment avec le Mali, la Mauritanie et la Libye. Selon des sources sécuritaires algériennes citées par le même journal arabophone, les membres du groupe terroriste activaient dans les monts tunisiens du Chaambi et appartenaient à la phalange d’  ‘’Okba Ibn Nafaa’’. Dans ce contexte, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé ce mercredi la société algérienne à faire preuve de la «plus grande vigilance» et à soutenir l'«engagement héroïque» de l'Armée Nationale Populaire (ANP) et des forces de sécurité face au terrorisme, faisant allusion à la tentative d'infiltration avortée d'un groupe terroriste armé dans la région de Tinzaouatine (Wilaya de Tamanrasset). La coordination sécuritaire entre les pays de la région est opérationnelle depuis des mois déjà et a connu son approfondissement ces dernières semaines afin de traquer les groupes armés dont le premier objectif est de leur tarir les sources de financement notamment la contrebande et le trafic de drogue, a-t-on appris de la même source.

Ismaïn
Dimanche 11 Mai 2014 - 10:52
Lu 232 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+