REFLEXION

Secteur de l’habitat a Oran : 100 milliards de DA investis d’ici 2015

Pour une date de réception fixée à septembre 2015, alors que le lancement des travaux ne s’est effectué que le mois dernier, 15.000 logements publics locatifs (LPL) seront répartis sur 24 sites couvrant 19 communes et 8 daïras et devront être réalisés par plusieurs entreprises, notamment chinoises et indiennes. 2.000 logements du même type sont réalisés à Belgaïd, commune de Bir El Djir, par l’OPGI qui a fait appel à une entreprise chinoise (ZIEC).



Confiés à diverses entreprises par le même promoteur public, 15.000 logements de type RPH (Résorption de l’habitat précaire) prévus pour répondre aux besoins en logement social exprimés dans la commune d’Oran, sont en phase de réalisation dans la commune de Gdyel, où une cérémonie de remise des titres d’attribution a été organisée. Un premier quota de 500 logements a déjà été réalisé. Le reste, scindé en deux, sera achevé respectivement entre septembre et décembre de cette année, avec la particularité que les bénéficiaires sont déjà munis de décisions de pré-affectation. Pour répondre aux besoins d’une catégorie de citoyens qui n’ouvrent pas droit aux formules habituelles, l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) s’apprête à lancer, dès juin prochain, un programme de réalisation de 13. 000 logements publics promotionnels (LPP). La réception est prévue pour le 4ème  trimestre de l’année 2015. Les consultations sont en cours pour les études et le choix des entreprises de réalisation, mais le coût est déjà estimé à 55 milliards de DA. Cette opération vise à créer des centres urbains modernes, qui vont améliorer l’image de la ville. Pour un coût non encore défini, la commune de Bir El Djir sera par ailleurs concernée à l’avenir par un nouveau quota de 8.000 logements lorsque les études du Plan d’occupation du sol (POS) dit «SUF 04» seront achevées. Initié par la wilaya par le biais de sa direction de l’Urbanisme et de la Construction, le projet concerne en réalité l’aménagement de tout un nouveau quartier avec ses structures annexes déjà projetées : 4 écoles, 2 CEM, 2 lycées, 2 polycliniques, les équipements administratifs nécessaires (siège de l’APC, bureaux de poste, etc.), 2 marchés, 2 mosquées, équipements et terrains sportifs, maison de jeunes, médiathèque, hôtels et centres commerciaux. Ce nouveau conglomérat, projeté entre douar Belgaïd, le pôle universitaire et le futur Complexe olympique, sera caractérisé par une certaine mixité urbaine, avec la coexistence des différentes formules d’habitat, avec ses 1.500 logements promotionnels, ses 2.000 logements publics locatifs (LPL) et ses 4.300 logements promotionnels aidés (LPA), catégorie médiane, dont la réalisation sera confiée aux promoteurs privés (3.000 contre 1. 300 laissés à l’OPGI). La description du projet, son financement et la date de lancement des travaux ne sont pas encore définis, mais 95 ha sont réservés pour la concrétisation de cet ensemble. Egalement au stade de maturation, un nouveau programme de réalisation de 10.000 logements de type location-vente AADL est prévu dans la commune d’Es-Sénia pour satisfaire la demande des classes moyennes. Cet ensemble, qui sera lui aussi doté d’équipements annexes, dont le détail n’est pas encore défini, est prévu sur une superficie de 84 ha, sur un site dénommé Commandant Chérif Yahia. Es-Sénia fait partie du groupement urbain d’Oran et ce projet contribuera lui aussi à désengorger son centre historique.  
 

Medjadji H
Mardi 23 Avril 2013 - 08:54
Lu 435 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+