REFLEXION

Se soumettre ou disparaitre



Se soumettre ou disparaitre
Selon certaines sources proches de Sonatrach, M. Abdelhafid Feghouli, président directeur général de Sonatrach, désigné pour remplacer l’ancien PDG Mohamed Meziane poursuivi par la justice, aurait fait l’unanimité des décideurs algérois, pour qu’il soit maintenu et confirmé dans le poste de PDG, et ce un mois seulement avant l’ouverture de la 16éme conférence du GNL, seulement ils se sont vite rétractés et lui ont préféré Nouredine Cherouati. D’après vous pourquoi ? Selon la même source, M. Feghouli Abdelhafid aurait commis une soit disant faute qui lui avait coûté cet écart, laquelle ? Et bien, il aurait refusé d’exécuter un certain ordre d’Alger et par téléphone, lors du déroulement de la conférence sur le GNL 16 à Oran, qui consisterait à effectuer des dépenses dans l’achat d’une tapisserie en soie au profit de l’un des ministres arabes du pétrole. Ce refus a fait sortir de leurs gonds certains responsables influents qui auraient recommandé vivement d’écarter définitivement M.Feghouli. C’est ce qu’on appelle se soumettre ou disparaitre. Décidément personne n’a retenu la leçon.

. .
Lundi 10 Mai 2010 - 11:08
Lu 550 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+