REFLEXION

Scène I acte II



Qui des Algérien s n’a pas souvenir de la longue lettre adressée par l’ex secrétaire général du parti FLN, M. Mehri Abdelhamid, en février dernier, au président Abdelaziz Bouteflika dans laquelle il lui suggère d’entreprendre des réformes politiques compte tenu de la situation actuelle due aux événements quotidiens que vit le pays ? L’ex secrétaire général du FLN n’est pas allé par quatre chemins pour attirer, de loin, l’attention du président sur un certain nombre points que contenait sa lettre que plusieurs quotidiens nationaux ont publiée. Cette lettre n’avait aucun cachet particulier ni personnel étant donné qu’elle a été publiée par la presse algérienne dans son intégralité. Etait-ce pour prendre les citoyens algériens pour témoins, du moins ceux qui auront lu la lettre en question, afin que son auteur soit rassuré que son message est passé ? Comme nous l’avions cité auparavant, M. Mehri a été relayé par d’autres personnalités emblématiques, comme pour le soutenir dan sa démarche. Parmi ces figures de la famille des révolutionnaires M. Hocine Aït Ahmed qui lui aussi avait réagi. Mais M. Mehri ne s’est pas arrêté à la première correspondance adressée au chef de l’Etat puisque tout récemment, c’est-à-dire le 4 avril dernier, il a écrit une nouvelle lettre destinée, cette fois-ci, au directeur général de l’ENTV quoi a été, elle aussi, rendue publique le mardi 12 avril. Tout en invitant les responsables de l’unique chaîne de télévision nationale à assumer leur part de responsabilité en ouvrant le débat sur la question de l’heure, tout en déclarant qu’il était prêt et disponible, lui aussi, à assumer son devoir. M. Mehri entend par là participer aux débats s’ils venaient à être programmés par l’ENTV. « Je suis prêt, si l’ENTV arrive à ouvrir ce genre de débat, à participer aux discussions et répondre favorablement à toute invitation », a-t’il affirmé. Voilà qui est sagement pensé ! Jusqu4à l’heure actuelle nul n’est en mesure de savoir qu’elle a été la réponse du président de la République à la lettre de M. Mehri. Reste aussi à savoir ce que ce que pensent les responsables de la télévision nationale de l’attitude de l’ex responsable du FLN. Prendront-ils en considération le contenu de la lettre qui leur a été adressée le 13 avril dernier et décideront-ils d’ouvrir le débat, comme suggéré, pour tenter de trouver des solutions favorables au dénouement de la crise que traverses le pays ? Rappelons à juste titre que le président de la République avait déjà instruit les responsables de l’ENTV pour plus d’ouverture de leur institution. Il est plus que probable, compte tenu du contexte actuel, que seul un débat citoyen national peut aboutir à des solutions fructueuses.

M. Bentahar
Samedi 16 Avril 2011 - 11:26
Lu 248 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+