REFLEXION

Scandale au niveau de la Copsem de Tizi ( Mascara )

Depuis quelques temps, cette coopérative est l’objet de plusieurs enquêtes et des problèmes qui s’accumulent, d’ailleurs la première équipe dirigeante se trouve devant la justice pour répondre de plusieurs accusations se rapportant à la gestion de la Coopérative, et voilà que la seconde équipe qui se trouve devant d’autres accusations et dénonciations à travers des lettres anonymes adressées à tous les niveaux.



Scandale au niveau de la Copsem de Tizi ( Mascara )
Un ex ouvrier est sorti de l’anonymat pour dénoncer ouvertement certains faits. B.B vient d’adresser une lettre au procureur général auprès de la cour de Mascara pour dénoncer : 1 / Les doléances des ouvriers dénonçant les dépassements du directeur à leurs égards qui ne sont pas prise en considération, l’exclusion et la menace de renvoi à leurs égards. 2 / L’achat et vente de véhicules sans papiers par le directeur et son complice Ben Ahmed Abdelouahab dont un se trouve de nos jours au domicile du Directeur, 3/L’achat de pièces détachées mortes pour les frigos de la COPSEM, dont le spécialiste du froid a refusé ainsi que le magasinier mais le directeur signe le contrat seul. 4/ l’achat d’une grande quantité de palettes usées récupérées au niveau de l’ex OFLA, par Ben Ahmed, réparées puis revendues à la COPSEM, l’ouvrier ne s’arrête pas là, il dénonce que le directeur est un repris de justice condamné à deux reprises pour falsification de pièces officielles au niveau de l’ENDCO où il travaillait auparavant et sur un acte de propriété. Et de dire enfin que le directeur n’avait pas les capacités intellectuelles pour occuper le poste de directeur. Le directeur de la COPSEM M. Ould Kada Djamel à qui nous avons rendu visite au siège de la COPSEM pour le même sujet dira de son côté : « L’ouvrier en question Boumengar Benamar a été licencié de la coopérative pour des infractions graves répétées, on a constaté qu’il trichait sur les prix d’achat de la pièce détachée lors de l’achat, qu’il utilisait le véhicule de service qui lui était affecté de marque Mazda pour la vente de boissons alcoolisés et de kif. Suite à son licenciement, l’intéressé m’a barré la route devant des témoins et m’a menacé de mort et qu’il allait brûler mon domicile, il m’a suivi à plusieurs reprises jusqu’à l’entrée de ma maison, concernant la pièce détachée, notre technicien peut témoigner qu’il s’est rendu à S.B.A pour visiter le lot de pièces en compagnie d’un autre ouvrier, puis il s’est rendu à Mostaganem puis à Oran pour voir les prix pratiqués. Avant d’effectuer l’achat qui s’est fait par versements fractionnés, un PV du conseil de Gérance a été établi sous le n°14 en date du 27 Février 2O11. Le même procédé pour la palette, l’achat s’est fait suivant PV du conseil de Gérance n° 148 du 5 Avril 2OO9 et puis disait le directeur nous sommes une coopérative privée qui peut agir souverainement et gérer ses fonds comme bon lui semble » Le directeur semble se tromper sur ce dernier point, le 96-459 et ses articles 4 et 5 disent que la coopérative jouit de l’autonomie financière et se trouve sous la Tutelle du Ministère de l’agriculture qui est chargé de proposer la méthode de gestion, lui délivre un agrément, il est chargé également du contrôle et du suivi des activités. D’un autre côté on constate que l’ouvrier Boumengar Benamar en compagnie de tout le personnel de la COPSEM dénonce les agissements des personnes de la coopérative et hors de la coopérative qui veulent nuire à cette dernière par leurs agissements a travers des lettres anonymes. Sur une déclaration sur l’honneur, le même ouvrier déclare que le véhicule qu’il dénonce plus haut n’a jamais roulé depuis plus de deux ans. Pour conclure, le directeur disait que ce conflit est né entre cet ouvrier et nous depuis qu’on lui a signifié qu’il devait prendre son congé cumulé de trois, où il nous disait, vous voulez me faire sortir pour jouer à votre jeu, je ne sortirais pas en congé et depuis il n’a cessé d’écrire des lettres anonymes, intimidé le personnel en se faisant passer pour un cadre de la GN, il reproche aux gendarmes et à la police de faillir à leur mission etc. Au vu de tout ce scénario, que se passe t-il au niveau de cette COPSEM ?

B.Boufaden
Mardi 4 Octobre 2011 - 22:27
Lu 422 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+