REFLEXION

Sarkozy panique



Après avoir constaté, que la France a enregistré un grand retard, par rapport aux évènements qui se déroulent dans la plupart des pays du monde arabe, des dérives et gaffes diplomatiques qui ne cessent de se multiplier, le président Sarkozy cherche une escapade « honorable » ce qui n’était que secret de polichinelle, finalement, vent d’être dévoilé, l’amie intime, très liée à la famille Ben- Ali, président déchu, à qui elle n’a cessé de proposer, l’aide et le soutien sécuritaire de la France pour « réprimer » son peuple, Michèle Alliot-Marie, vient d’être écartée par le président Sarkozy. En effet, le remaniement dont tout le monde en parle, annoncé par Sarkozy, lors d’un bref discours, traduit certainement, la gravité du moment, étant donné que la France, réputée proche du monde arabe, est restée indifférente, au déclenchement de certaines émeutes dans ces pays. Aujourd’hui Sarkozy en quête d’un deuxième mandat, s‘est trouvé contraint de procéder à un remaniement partiel, de trois départements ministériels, tout en épargnant le premier ministre Français Fillon, qui a été au centre d’un scandale, après avoir accepté des largesses du président Moubarak déchu. Sarkozy, qui a voulu contrairement à d’autres, faire la politique de l’autruche, à propos de ce qui se passe dans les pays arabes, s’est vu dans l’obligation de revoir sa copie. Le projet, mort-né de l’UMP (Union Pour la Méditerranée) que la France et l’Allemagne, avaient tenté de l’imposer aux pays arabes à l’effet de les amener à nouer des relations avec les sionistes a été boudé par plusieurs pays dont l’Algérie. Malheureusement pour la France, les initiateurs et promoteurs de ce projet, en dépit de son échec, sont tous deux ébranlés. Il s’agit bien des deux anciens présidents déchus, Zine El Abidine Ben Ali et Hosni Moubarak. En évoquant les évènements qui se déroulent dans les pays arabes, et qui ne cessent de se propager, Sarkozy tout en paniquant, déclare qui il ne comprend rien, il souligne, qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer, n’est-ce pas un signe évident de la peur, affichée par Sarkozy, qui ne cesse de parler de changements historiques. En cherchant une sortie honorable, la France a toutes les chances de continuer de faire fausse route. Depuis 2007 Sarkozy n’a-t-il pas procédé à dix débarquements-remaniements. Dans ce contexte, la voix de la diplomatie Françaises n’est plus crédible pour le moment, et Sarkozy en est conscient du retard affiché, quant à sa réaction aux événements, dans le monde arabe…

SAA
Dimanche 13 Mars 2011 - 10:09
Lu 419 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+