REFLEXION

Sarko en campagne contre l’Algérie

NOUVELLE OFFENSIVE DU PRESIDENT SORTANT CONTRE LES ALGERIENS

Dans le but de courtiser les 3 millions de voix représentant celles des harkis et des rapatriés, Sarkozy est prés à tout, même à lécher les bottes des harkis. Après ses excuses envers les harkis et les rapatriés algériens, Sarko s’enrage contre les émigrés.



Sarko en campagne contre l’Algérie
Dans une ultime tentative désespérée de remonter la pente à la veille du premier tour de la présidentielle, Sarkozy juge «aberrant» les avantages dont jouissent les émigrés algériens et s’engage, s’il est réélu, à veiller à leur suppression dès la première année de son mandat en révisant profondément les accords de 1968 avec l’Algérie. Une promesse difficilement tenable quand on sait la position algérienne, farouchement opposée à cette révision. Mais pour se faire réélire, quitte à mentir, Nicolas Sarkozy le fait sans vergogne et sur le dos de la plus importante communauté étrangère en France. «Cinquante ans après la décolonisation, il faut achever sans tarder avec l’Algérie la renégociation des accords préférentiels en matière d’immigration qui datent de 1968», a-t-il clamé, vendredi, lors de son dernier meeting à Nice, terre droitière sensible aux thèmes du Front national. Comme si la solution à la crise dans laquelle patauge la France se trouvait dans l’immigration. Malgré son coup d’épée dans l’eau dans la région parisienne, le 10 avril, où il a juré de réduire de moitié le nombre d’immigrés algériens en France, Sarkozy ne désespère pas. Il refait le même coup, suivant à la lettre son conseiller Patrick Buisson, issu de la droite maurassienne, aux idées parfois plus radicales que l’extrême droite elle-même. Le Président sortant se lance manifestement dans une chasse ouverte à l’électorat du Front national. Son projet anti-immigration algérienne se résume à une batterie de mesures beaucoup plus matérielles contre ceux qui veulent venir au titre du regroupement familial ou du mariage avec un ressortissant français. Parmi elle, l’exigence d’un logement, d’un revenu et de la maîtrise parfaite de la langue de Molière.

Riad
Lundi 23 Avril 2012 - 10:46
Lu 1101 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par ali le 23/04/2012 17:38
oh pauvre sarko vous ne savez pas comment caché vos défaites il temps, y a que le problème d'émigré algérien en France vous n'avez pas de problème du chômage,problème économique, sécurité pour regelé vos problème intérieur ,il faut toujours que l’Algérie d'un millions et demis de martyres qui vous sauves
"Le monde est gouverné par le diable et nous y sommes enchaînés"

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+