REFLEXION

Sans minarets…Dites-vous ?



Imaginons un instant, le temps d’un rêve diurne, une mosquée sans minaret. Une fois revenus à la réalité nous nous apercevrions très vite que cela verse dans l’absurdité totale. L’absurdité de certaines personnalités au pouvoir dans certains pays dits civilisés, comme la suisse et la France, qui veulent coûte que coûte réduire la religion islamique à une simple pratique désuète mais modernisée que ces mêmes politiques tentent progressivement de normaliser selon des règles conformes à leur politique antireligieuse déguisée sous des slogans archaïques nous rappelant les siècles derniers. Au moment où les peuples du monde tentent de se réconcilier en laissant de côté leurs différents, lesdits responsables, poussés par leur propre haine et leur arrogance, font tout ce qui est en leur pouvoir pour créer deux mondes distincts : le leur et celui des autres pays de la planète dits pauvres à tous points de vue. Mais ce qui semble le plus déranger ces politiciens c’est la religion islamique. Connaissant, fort heureusement, ses principes et ses fondements, ces responsables zélés voudraient, par le biais de textes officiels, ralentir son élan pour enfin la disloquer des deux autres religions monothéistes. Ces mêmes politiques se sont d’abord attaqués au foulard puis progressivement ils ont visé le voile intégral pour enfin aboutir aux minarets. Mais quelle mouche a donc piqué ces derniers pour s’en prendre à l’Islam ? En quoi cette religion de paix, de savoir, de fraternité, de tolérance et de symboles libérateurs, les dérange t-elle ? Comme si l’amalgame fait entre l’Islam, l’intégrisme et le fanatisme n’avait pas suffit pour faire croire aux non avertis que cette religion va à l’encontre des lois et des principes républicains. Agir de la sorte c’est vouloir cacher le soleil à l’aide d’un tamis. Mais ce que ne disent pas ou ne révèlent pas ces mêmes politiques c’est le nombre sans cesse croissant de leurs concitoyens qui se convertissent à l’Islam, (60 000 en 2009), rien qu’en France. Là est leur crainte ! N’ayant pas d’autres moyens pour contrecarrer l’évolution de l’Islam sur leur propre sol, ils se sont pris à tout ce qui touche aux valeurs intrinsèques du culte musulman qui, selon eux, ne sont que des signes ostentatoires qu’il faut interdire. Pendant presque un siècle et demi nous avions été contraints de supporter la présence chez nous des colonialistes, leurs églises et leur culte. Quand leurs crochets tintaient à chaque événement nous assistions passivement à la pratique de leur culte. Aujourd’hui, après la suisse c’est en France, ce beau pays de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, que l’on s’en prend aux minarets, plus précisément dans la région du Franche comté, où est née « La ligue comtoise, non aux minarets », dont les électeurs ont décidé, fin novembre, par référendum, d’interdire la construction de minarets sur leur sol. En Lorraine c’est le MNR qui prend le relais. Tel est l’Islam, dit de France, que réclament Sarkozy et ses semblables !

Bentahar.M
Dimanche 21 Février 2010 - 11:03
Lu 432 fois
CHRONIQUE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+