REFLEXION

Sale salle des fêtes de la commune de Mostaganem



Alors que la wilaya de Relizane s’implique dans le transfert des hautes technologies, la commune de Mostaganem somnole toujours dans le scandale du projet ‘’Taiwan’’ de la salle de délibération où le maire  vient de donner un nouveau tour de manivelle à son exceptionnel projet pour esquiver la réglementation en vigueur. Alors que  le cafouillage est toujours de mise, le P/APC change d’entreprise, et lègue le projet à un  entrepreneur de la wilaya de Djelfa , par le biais d’une  convention signée entre les deux contractants en date du 18 février 2014 pour la somme de 2 194 920.00 DA et pour un délais de réalisation de 15 jours . Les 15 jours sont passés et le projet n’a pas encore été réceptionné, pour le simple motif, que l’élu chargé du projet refuse de valider les travaux , ainsi que le responsable administratif de l’urbanisme . Tous les deux ont motivé leur refus par le fait que les travaux de la salle  sont achevés avant même le lancement de l’ODS. La question comment le maire change d’entreprise alors qu’il avait auparavant demandé à son adjoint de valider les travaux de la première  entreprise et qui a payé par son refus sa place de vice président des finances. Enfin, selon certains sources, ces élus et ce directeur, concernés par le refus de signature, disent qu’ils sont prêts à lâcher le morceau devant la police s’ils sont convoqués..!

Riad
Mercredi 23 Avril 2014 - 11:12
Lu 1913 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+