REFLEXION

Saisie plus de 3 tonnes de kif traité durant ce mois d’avril : Ain témouchent est-elle devenue la capitale du kif !



Saisie plus de 3 tonnes de kif traité durant ce mois d’avril : Ain témouchent est-elle devenue la capitale du kif !
Les mains assassines continueront sans aucun doute, bravant toutes les morales terrestres et divines, à poursuivre leur trafic de drogue, source illégale mais très rentable. des quantités inimaginables de kif saisie nous tombent à l’esprit chaque jour par les différentes informations qui émanent des services de sécurité relevant notamment de la wilaya d’Ain Témouchent, à l’exception des autres wilayas.
Décidément ! qui des algériens n’entend pas parler ou se rendre compte du mal pernicieux qui gravite autour de la société toute entière, l’envenime cruellement, voire pernicieusement mettant ainsi toute une nation en danger notamment notre frêle jeunesse qui malheureusement frôle une existence macabre et difficilement vivable par les vicissitudes de ce siècle, ou seul moyen illusoire pour cette frange si fragile est le recours à ce poison mortel, qu’est bien sur la drogue , ou le kif comme adorent l’appeler ses trafiquants.
Des chiffres effrayants, des quantités inimaginables qui donnent le tournis au commun des mortels, nous tombent à l’esprit chaque jour par les différentes informations qui émanent des services de sécurité relevant notamment de la wilaya d’Ain Témouchent, à l’exception des autres wilayas.
A titre d’illustration, il a été enregistré durant ce début du mois d’avril seulement un flux croissant de trafic et d’acheminement de drogue qui heureusement a été découverte et saisie par les services de sécurités sur les cotes témouchentoises de Sassel, (ouled Boudjemaa) Sbiaat, (Bouzedjar) et Ain Terga, ou il a été découvert 510 Kg en une seule opération, portant des caractéristiques semblables aux autres 26 quintaux de kif traité saisis le 12 avril 2009 à bord d’un semi-rigide (K S 2009).
Une autre quantité de 30 kg de stupéfiants a été découverte et saisie vendredi passé selon le communiqué de la gendarmerie nationale qui fut découverte in extrémis sur la cote que la mer a eu l’amabilité de rejeter. Comme c’est étrange, presque toutes les dernières quantités découvertes portent les mêmes caractéristiques, cela pourrait supposer peut-être que les assaillants sévissent avec une seule main diabolique, et préfèrent agir par voie maritime, utilisant des cotes présentant une distance titanesque de 80 kms de cotes seraient une vraie opportunité pour les narcotrafiquants pour pouvoir acheminer leur poison sans pour autant être le moindre du monde inquiétés.
Les mains assassines continueront sans aucun doute, bravant toutes les morales terrestres et divines, à poursuivre leur trafic de drogue, source illégale mais très rentable, ou seul moyen de combattre ce fléau devenu malheureusement un gain certes facile mais condamnable est de mener une vraie bataille sans merci sur tous les fronts contre ces narcotrafiquants. Aussi il serait prépondérant de procéder à des campagnes de sensibilisations au milieu des jeunes notamment dans les écoles, les universités et les lieux publics pour une meilleure prise de conscience.


Riad
Samedi 18 Avril 2009 - 22:25
Lu 453 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+