REFLEXION

Saisie de drogue à l'aéroport d'Es Senia. Du kif traité dissimulé dans le Saint « Coran »



Saisie de drogue à l'aéroport d'Es Senia. Du kif traité dissimulé dans le Saint « Coran »
Quatre individus, de nationalité algérienne, ont été interpellés, il y a quelques jours, à l’aéroport d’Es-Sénia (Oran) pour détention de kif traité, dissimulé en petites plaquettes à l’intérieur de livres portant la couverture du Saint Coran.

C’est la prouesse réalisée, il y a quelques jours, par les éléments de la police des frontières à l’aéroport d’Es-Sénia (Oran). En effet, il fallait à ces agents une imagination incroyable pour déceler l’existence de la drogue dans des livres portant la couverture du Saint-Coran. Les quatre suspects dont l’âge varie de S. J., 29 ans, M. M, 32 ans, D. A., 48 ans et H. S., 54 ans, tous barbus, vêtus de l’habit islamique, donnant somme toute l’impression de citoyens respectables, ont utilisé l’astuce du Saint-Coran pour déjouer la vigilance de nos vaillants douaniers, sachant pertinemment que les livres n’allaient pas faire l’objet de manipulation par ces derniers ou autres agents de la police des frontière, pour la simple raison qu’ils respectent au même titre que tous les musulmans, le livre sacré. Au premier contrôle effectué par les agents, tout allait bien, aucune anomalie n’est décelée, même la fouille des bagages n’a rien signalé, mais c’était sans compter sur les nouvelles technologies utilisées de nos jours au niveau des aéroports et gares maritimes, car le détecteur par où, doit transiter obligatoirement chaque passager et chaque bagage, aurait signalé quelque chose d’anormal dans les bagages appartenant à ces quatre individus. Une 2ème fouille s’opère, mais rien de concret, si n’est la présence de plusieurs livre du Saint-Coran, dont les douaniers, n’ont pas voulu aller jusqu’à les manipuler, comme prévu par les malfaiteurs. Cependant les signaux d’alarmes n’arrêtaient pas de clignoter, et les trafiquants commencèrent à pâlir et à changer de couleur de visage devant la persistance des clignotants d’alarme. Devant cette situation, il fallait avoir le cœur net et les douaniers décidèrent d’ouvrir les sacs de voyage une fois de plus, mais cette fois avec la ferme conviction d’aller jusqu’au bout de leur fouille et ce en ouvrant les livres et là, c’est la grande surprise ! Des plaquettes de kif traité découvertes dissimulées à l’intérieur des livres saints au milieu de pages de Coran découpées pour la circonstance afin de contenir la marchandise prohibée. C’est effroyable, les policiers et les douaniers n’en revenaient pas, ils s’attendaient peut-être à tout mais pas à ça. Interpellés, les quatre individus ont été transférés dans les locaux de la police judiciaire, où ils ont été entendus et présentés devant le parquet qui les a mis à la disposition d’un magistrat instructeur. Actuellement, tous les quatre moisissent derrière les barreaux en attendant leur comparution.

Y. Zaza
Lundi 27 Juillet 2009 - 08:00
Lu 1267 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+