REFLEXION

Saisie de 12 kg de kif à Aïn El Baïda (Oran)

Selon des sources officielles, les services de sécurité, relevant de la wilaya d’Oran, ont procédé, dans la soirée d’avant-hier, à la saisie de 12 kg de kif traité, prêt à la consommation au niveau de la localité d’Aïn El Beïda, relevant de la commune d’Es Sénia, et ont, par la même occasion, appréhendé 3 individus répondants aux initiales de B.M., S.M. et R.H., âgés respectivement de 25, 32 et 29 ans.



Saisie de 12 kg de kif  à Aïn El Baïda (Oran)
En effet, et selon notre même source, c’est suite à des informations émanant à la présence d’un groupe activant dans le domaine de la commercialisation de stupéfiants que les services de sécurité sont intervenus. L’affaire a débuté il y a quelques jours, quand un appel anonyme est arrivé chez les services de sécurité les prévenant qu’un groupe de malfaiteurs vendait de la drogue au niveau de toute la localité d’Aïn El Beïda, surtout au niveau des grandes cités, telle que la cité 05 juillet. A ce moment là, l’enquête a été ouverte, et les services de sécurité ont commencé leurs recherches. Les trois jeunes hommes ont été suivis de près, sans que personne d’entre eux ne le sache, et les hommes du génie parviendront à arrêter B.M., en possession de 1,5 kg de kif enroulés dans du papier aluminium, placé dans un sachet bleu. Interrogé, le narcotrafiquant résistera pendant plusieurs heures avant de craquer et de tout balancer. Il affirmera qu’il agissait en compagnie de deux autres personnes, les dénommés S.M. et R.H., mais qu’il ne savait pas où les trouver. L’enquête suivra son cours, jusqu’au jour où les deux autres narcotrafiquants tomberont dans les filets des services de sécurité, en possession de 2 kg de kif chez les deux personnes. Suite à une perquisition dans le domicile de l’un des prévenus, les services de sécurité ont découvert, et suite à une fouille minutieuse, 8,5 kg de résine de cannabis, bien dissimulés dans du papier aluminium, sous le carrelage de la maison, où se trouvait un coffre en bois. Une planque à l’hollywoodienne. Les interrogatoires ont débuté avec les deux derniers arrêtés, et les révélations sont choquantes. R.H. affirmera qu’ils activaient eux aussi avec un jeune homme, dont ils ignoraient totalement l’identité, et qu’il s’agissait de leur fournisseur. « Il venait chaque semaine pour prendre son argent, nous filer le kif et puis s’en aller. C’était le seul contact avec lui » continuera l’interlocuteur, avant d’ajouter qu’ils ont commencé à travailler avec lui il y a plusieurs mois, et que le contact s’est fait dans la rue. Le fournisseur de passage près de chez eux à Aïn El Beïda, les a remarqué et leur a proposé de travailler avec lui. Les trois individus, qui ne savaient pas qu’ils étaient membres d’un grand réseau de trafic de drogue, sont toujours en garde à vue, et l’enquête suit son cours pour essayer de faire tomber tout le réseau de ce trafic de drogue.

A.Yzidi
Mardi 27 Septembre 2011 - 21:45
Lu 684 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+