REFLEXION

Saïdani soutient Bouteflika pour un 4ème mandat

Alors qu’une épaisse chape de plomb entoure le futur agenda politique, notamment l’agenda du président Bouteflika qui n’a pas encore révélé son souhait à briguer un quatrième mandat ainsi que le motus des candidats poids lourds tels que Ouyahia, Benflis, Belkhadem et Sellal, le nouveau patron du FLN, Saïdani casse le tabou et demande un 4ème mandat pour Bouteflika



Saïdani soutient Bouteflika pour un 4ème mandat
Amar Saïdani, élu récemment au poste de secrétaire général du FLN, a déclaré qu’il soutiendrait Abdelaziz Bouteflika pour un 4ème mandat à la tête de l'Etat. Amar Saidani, 63 ans, dans sa  déclaration à l’agence de presse allemande « dpa », a expliqué qu’Abdelaziz Bouteflika a amplement démontré, «son incomparable compétence à diriger le pays». L’actuel président n’est pas vraiment chaud pour rempiler pour un quatrième mandat, tout en laissant libre accès aux autres candidats, le président pourrait se porter candidat  à un quatrième mandat dans le cas où les algériens le lui demandaient avec insistance si on prend comme référence les révélations d’un conseillé à la présidence « le président, ne ferme pas définitivement la porte à un quatrième mandat. « Dans le cas où les algériens le lui demandaient avec insistance, comme en 2009, à ce moment-là, il étudiera la demande », explique-le conseillé qui a souhaité garder l’anonymat.

Les mouhafedhs s’alignent derrière Saïdani
La «moubayaâ» d’Amar Saïdani à la tête de l’ex-parti unique est «approuvée» par les mouhafedhs qui ont été présents en force à la réunion de Hydra. Mis à part celui de Tindouf décédé, tous les mouhafedhs ont répondu présents à l’appel Saïdani. Même si la question du soutien du président de la République pour un autre mandat n’a pas été débattue officiellement par les participants durant cette réunion. Dans les coulisses le choix est fait, tout le monde est d’accord pour soutenir l’actuel président et le vrai  patron du FLN afin de rester à la tête de l’Etat pour un 4ème mandat.
Faisant de la réconciliation son cheval de bataille, l’ancien  président  de  l’APN a invité les mouhafedhs à jouer leur rôle  afin de permettre à la maison  FLN  de retrouver sa force et son calme.  Le geste de Saïdani  confirme l’annonce  des parlementaires du FLN (sénateurs et députés) en janvier dernier, qui ont  déclaré que « le président Bouteflika reste le président du FLN et sera également son candidat unique pour les élections présidentielles de 2014 ». Outre le soutien porté par le FLN au président Bouteflika , les voix des présidents du MPA et TAJ , en l’occurrence Amara  Benyounes et Amar Ghoul  viennent  d’appuyer  les  appels à soutenir Bouteflika pour un quatrième mandat.

Riad
Samedi 7 Septembre 2013 - 10:17
Lu 1245 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+