REFLEXION

SYRIE : Enterré avec sa mère, il est retiré in extrémis de la tombe



En Syrie et dans tout le Moyen-Orient on ne parle que d’Ahmed, l’enfant miraculé sorti in extrémis de la tombe où il a été enterré avec sa mère. Dans la ville syrienne d’Alep, Ahmad accompagnait sa maman sortie de chez elle pour faire des courses. Ils étaient sur le point de rentrer dans une pharmacie, lorsqu’une bombe explosa faisant plusieurs morts et occasionnant beaucoup de dégâts. A l’arrivée des secours, ces derniers ont constaté que la mère a été tuée sur le coup par la déflagration alors que son fils gisait, inanimé, à côté d’elle. Quelques heures plus tard, les deux corps ont été enterrés ensemble, sans l’avis d’un médecin légiste, pratique devenue courante en Syrie devant l’ampleur du désastre humain. Aussitôt morts aussitôt enterrés, tel est le devenir des martyrs syriens de cette guerre d’extermination. Une fois que les corps de la maman et de son enfant ont été enterrés, alors que la tombe était pratiquement fermée, les fossoyeurs entendirent les pleurs de l’enfant. Immédiatement on ouvrit la tombe et les parents et amis présents n’en revenaient pas de voir l’enfant pleurer et crier de toutes ses forces. Une fois extrait de la tombe, Ahmad a été dirigé vers une structure de santé où on constata qu’il était atteint d’un éclat à l’œil droit et d’une cinquantaine d’autres sur tout le corps.                          

Nadine
Samedi 28 Septembre 2013 - 10:25
Lu 233 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+