REFLEXION

SURETE DE WILAYA DE MASCARA : De nouvelles dispositions prises durant le Ramadhan



A travers un exposé fait devant la presse, le Commissaire Divisionnaire, Chef de la Sûreté de wilaya a présenté les nouvelles dispositions mises en application durant le mois de Ramadhan et pendant les examens de fin d’année à travers la wilaya. Un programme sécuritaire est mis en place et pour lequel un effectif de 2500 policiers sont mobilisés de jour comme de nuit et à travers l’ensemble des Sûretés de daïra existantes sur le territoire de la wilaya et ce, pour sécuriser les personnes et leurs biens. Les effectifs prennent place tôt sur les points stratégiques et ce, pour occuper le terrain avant qu’il ne soit occupé par d’autres forces occultes. Ces éléments sont chargés de réglementer la circulation pendant les temps d’influence et éliminer les points noirs et interdire les marchés informels. Le chef de la Sûreté de wilaya a mis l’accent sur l’opération de sensibilisation faite sur l’utilisation des motos, sachant  que 300 engins sont mis en fourrière pour différentes infractions et en particulier le port du casque et le manque de silencieux  et 100 autres furent saisies définitivement et ce dans le but d’inculquer aux citoyens utilisateurs de motos qu’il est nécessaire de respecter autrui, il n’est pas nécessaire d’interdire complètement l’utilisation de la moto surtout que la région de Mascara est à vocation agricole et la moto est d’une utilité pour les gens pour circuler entre la ville et les campagnes, comme il est également un engin nuisible et porteur de fléau, puisqu’il est utilisé par les délinquants pour le transport de boissons acquises illicitement, utilisé dans les vols et autres. L’opération a donné ses fruits par la diminution du nombre d’accident. Les forces de police sont également chargées de la protection des marchés et les alentours d’où il faut interdire le stationnement anarchique ainsi qu’à la périphérie  des mosquées durant la prière du Taraouih. La police judiciaire a de son côté multiplié les patrouilles à travers les points sensibles et l’établissement de barrages surprises afin de surprendre les délinquants. La police publique est à pied d’œuvre durant ce mois sacré de Ramadhan pour mettre fin à la spéculation, la malfaçon et l’utilisation de produits périmés exposés à la vente et ce à travers un dispositif bien organisé. La brigade de lutte contre les stupéfiants a enregistré la saisie de 492 psychotropes et 100 gr de chanvre indien pour lesquels 9 personnes sont impliquées dont 7 arrêtées et 2 sous contrôle judiciaire. Concernant les ‘’taxieurs ‘’ qui n’observent pas l’application du règlement, 10 dossiers sont en cours mais le citoyen ne dénonce pas quand on lui refuse un service. Pour l’opération des examens, la Sûreté a mobilisé 1100 policiers pour les examens du B.E.M à travers les 50 centres ouverts et se préparent pour mettre en place 1000 autres policiers pour assurer les examens du Bac, « jusqu’à présent, dit le chef de la Sûreté de la wilaya, nous n’avons enregistré aucun incident. » La wilaya de Mascara, disait le responsable, a une population disciplinée qui ne badine pas avec les lois, bien que certains d’entre eux ne veulent pas céder se voyant lésés dans leurs droits, mais quand on leur explique le règlement, ils reviennent à la règle.         

B. Boufaden
Lundi 5 Juin 2017 - 19:34
Lu 225 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-10-2017.pdf
3.93 Mo - 23/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+