REFLEXION

SUR 7000 NAISSANCES PAR AN : 104 nouveaux nés illégitimes



SUR 7000 NAISSANCES PAR AN : 104 nouveaux nés  illégitimes
Parmi les 7000 naissances enregistrées annuellement, 1680 nouveaux nés décèdent durant la même période, soit un nombre de 144 décès par mois.
L’Algérie a enregistré, durant la dernière période, une progression alarmante du phénomène de décès chez les nouveaux nés dont l’âge, à la naissance, varie entre 0 et 28 jours. Par ailleurs. Selon les informations avancées par Mme Karouch Akila, présidente de l’Union nationale des sages-femmes, parmi les 7000 naissances enregistrées annuellement, 1680 nouveaux nés décèdent durant la même période, soit un nombre de 144 décès par mois
Il ressort que les causes de décès observées chez les nouveaux nés sont liées au faible niveau de formation des équipes médicales ayant à charge le suivi médical des femmes enceintes dans diverses situations, notamment celles qui sont atteintes de maladies chroniques comme le diabète et l’hypertension artérielle, ceci d’une part. A cette situation s’ajoutent le manque de surveillance et l’absence de suivi médical, d’autre part. De même qu’il est signalé que les femmes, dans leur majorité, ne respectent pas l’espacement des naissances malgré toutes les conditions matérielles qui leurs sont offertes, plus particulièrement dans le domaine médical. Le manque de personnel compétent en la matière fait que ces moyens ne sont pas suffisamment utilisés comme il est d’usage, malgré leur disponibilité au niveau des structures de santé. Mme Karouch, présidente de l’Union nationale des sages femmes, dira, dans le même sillage, que le nombre élevé des décès observé chez les nouveaux nés est dû en particulier au manque de couveuses. Cet état de fait a contraint le ministère de la santé de recourir à la nouvelle méthode dite du « kangourou » qui consiste, au fait, a faire garder le bébé le plus longtemps possible dans le ventre de sa maman jusqu’à l’achèvement du terme naturel. Les nouveaux nés, dont le poids à la naissance ne dépasse pas 900 grammes, ajoute Mme Karouch, ne sont pas déclarés. A ceux-là s’ajoutent ceux dont la durée de vie ne dépasse pas dix semaines. Une étude dans ce domaine a démontré qu’en Algérie, plus de 104 naissances par an ne sont pas déclarées à l’état civil, représentant un taux de 36,7 %, précisant en outre que la non déclaration à l’état civil des nouvelles naissances atteint son apogée en milieu urbain, avec un taux de 4,51 % concernant plus particulièrement les naissances illégitimes. En milieu rural, par contre, ce taux ne dépasse guère 1,26 %. La même étude, effectuée par l’Union nationale des sages femmes algériennes, précise que 42,4 % des enfants non déclarés à l’état civil sont de sexe masculin. Les enfants de sexe féminin représentent 31 %. Les enfants non enregistrés à l’état civil, sont, dans leur majorité, issus du milieu rural, de parents nomades, connus pour leur instabilité et leur déplacement permanent, en plus des enfants nés hors mariage évalués à 2,2 %. Parmi les enfants illégitimes 3,3 % sont de sexe masculin. Les familles qui refusent de déclarer leurs enfants à l’état civil avancent le prétexte, soit de l’éloignement, soit celui de leur présence dans des zones isolées. Les enfants non déclarés représentent à cet effet 19,4 %, dont 6,11 % de sexe masculin et 27 % de sexe féminin. D’un autre côté, l’étude sus citée dévoile que 4,51 % des cas d’enfants non déclarés à l’état civil sont issus de zones urbaines et que 26 % d’entre eux sont de milieu rural. Au moment où sont apparus les résultats de l’étude entreprise par l’Union des sages femmes algériennes il ressort que 3,99 % des enfants âgés de moins de cinq ans sont déclarés à l’état civil et représentent un taux global de 99 % des deux sexes.

M. Bentahar
Dimanche 12 Avril 2009 - 23:06
Lu 395 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+