REFLEXION

SULFUREUX ALGERIE-EGYPTE : Ce soir, le mot de la fin

La perspective de voir les Fennecs rencontrer une nouvelle fois les Pharaons galvanise les supporters Algériens. Beaucoup d'entre eux sont prêts à dépenser des sommes considérables pour assister au match de demi-finale de la CAN de ce soir. Un enthousiasme que les autorités algériennes semblent décidées à accompagner.



SULFUREUX ALGERIE-EGYPTE :  Ce soir, le mot de la fin
Ce qui s’est passé au Caire et l’épopée d'Oum Dormane, qui a vu la qualification des verts pour le Mondial sud-africain, a donné une saveur particulière aux confrontations entre les deux équipes. La demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations qui se jouera ce soir à Benguela (150 kilomètres au sud de Luanda,) provoque par conséquent un engouement incroyable dans le pays. Mais la réédition de l'expérience soudanaise (un pont aérien avait réussi la performance de transporter 13.000 supporters à Khartoum en trois jours), est peu probable. La demande n'est pas en cause car des milliers d'Algériens veulent se rendre dans la deuxième ville d'Angola pour soutenir leurs champions. Et ce n'est pas le coût de l'expédition, ni la longueur du trajet (six heures de vol au lieu des trois heures entre Le Caire et Khartoum) qui rebuteraient les inconditionnels des verts. Mais les temps sont à l’apaisement, et pour preuve les ministres des affaires étrangères des deux pays se sont parlés par téléphone pour s’entendre de faire de ce match un événement purement sportif à la grandeur des deux pays. Toutefois, Air Algérie est prête à organiser un pont aérien en mobilisant les moyens dont elle dispose, elle sera mise à contribution en fonction des décisions qui seront prises par la commission interministérielle chargée d’organiser le déplacement des supporters des verts en Angola. Jusqu’à hier, il ne restait plus qu'à mettre en place sur le lieu de la rencontre une logistique sans failles et des moyens humains conséquents pour canaliser la foule de supporters faisant le déplacement. Lors de la réunion d’évaluation, tenue le 26 du mois en cours, il a été retenu semble t-il uniquement six Airbus A 320 de la compagnie nationale. Aussi, il a été question de la subvention du billet que devra verser l’Etat, et qui s’articule à hauteur de 55%. Le supporter devra verser ainsi 60.000 dinars, plus les frais de visa aux alentours de 6600 dinars. Pour cela, seulement 2500 places disponibles seront concernées par ces mesures. Par ailleurs et pour réduire au maximum les frais de séjour sur place, l'aller-retour se fera en moins de 24 heures. Alger-Luanda-Alger par avion; Luanda-Benguela-Luanda, par bus. Soit douze heures de vol et cinq heures de route pour quatre-vingt dix minutes de foot! Les billets de voyages ont été mis en vente dès le 26 janvier à midi et 300 billets ont été écoulés en quelques heures... Wahid Bouabdallah, PDG d'Air Algérie parle de 1000 places disponibles. Mais des capitaines d'industrie et des hommes d'affaires algériens prospères envisagent d'organiser des voyages parallèles en affrétant des avions et en offrant quelques centaines de places supplémentaires. Sans compter les centaines de particuliers prêts à débourser une somme rondelette pour participer à l'événement. Si Benguela n'aura pas son pont aérien, elle connaîtra tout de même les supporters des verts et aura le privilège d’abriter une demi-finale digne de deux grandes équipes du Continent Africain et arabes de surcroît. Que le meilleur gagne, tout en espérant bien sûr que les Fennecs rééditent leur exploit du Soudan. Ce somptueux restera un événement purement sportif à la grandeur des deux pays.

Amara Mohamed
Mercredi 27 Janvier 2010 - 23:01
Lu 683 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+