REFLEXION

SUITE A NOTRE ARTICLE INTITULE « LE CALVAIRE D’UNE FAMILLE SDF ! »: Le directeur de la DAS prend acte

Le directeur de la DAS n’a pas été insensible par le cri de détresse lancé par la veuve Djemaâ, mère de six enfants, dont deux handicapés. L’un des autres fils est marié et père de deux fillettes vivant tous ensemble dans un garage à la cité « Haï Essalem » Debdeba, dans la commune de Sayada.



SUITE A NOTRE ARTICLE INTITULE « LE CALVAIRE D’UNE FAMILLE SDF ! »: Le directeur de la DAS prend acte
Dès lecture de l’article, le directeur de l’Action Sociale de la wilaya de Mostaganem n’a pas tardé à répondre à la sollicitation de ladite famille, en faisant dépêcher sur les lieux une équipe composée, entre autres, d’un médecin, et d’une assistante sociale relevant de son secteur. L’adresse n’étant pas connue, nous avons accompagné ladite équipe sur les lieux de résidence de la dame. Une fois sur place, les éléments de la DAS ont pu constater de visu les faits rapportés dans notre article. Ainsi, ils ont pu prendre attache avec la dame ainsi qu’avec Mme Sali, la propriétaire du garage mis à la disposition de la veuve Djemaâ et les membres de sa famille. Djemaâ était contente de cette visite. Nous la sentions comme soulagée, au vu de ces responsables locaux qui l’ont écoutée attentivement. Après quoi, l’équipe de la DAS a demandé à voir certaines pièces comme le livret de famille, le montant de la pension, les demandes de logements effectuées par la famille etc… Pour ce qui est du cas des deux enfants handicapés, Ahmed né en 95 et Nasr-eddine né en 96, ils sont mineurs mais dès qu’ils atteindront l’âge majeur, c’est à dire 18 ans, ils bénéficieront de la pension pour handicapés. Cette famille est déjà prise en charge par la direction de l’action sociale. Ce geste a quand même apporté un grand réconfort au sein de cette modeste famille. Ahmed et Nasr-Eddine, quant à eux, bien que ne comprenant pas exactement ce qui se passait autour d’eux, étaient aux anges. Malgré leur handicap, ils sentaient que ces personnes étaient là pour les soulager. Mme Djemaa remercie énormément le directeur de la DAS qui a réagi à ses doléances. Il faudrait signaler que la DAS a fait son travail. En ce qui concerne le relogement de ladite famille, le problème majeur auquel elle est confrontée, relève instamment des autorités locales et no du secteur de la DAS. Espérons que les responsables de la wilaya interviendront à leur tour. Un rapport en ce sens, sur les conditions de vie de cette famille, sera établi et transmis aux responsables concernés. Le calvaire de cette famille pourrait prendre fin d’ici peu.

Mihoub
Lundi 11 Avril 2011 - 11:13
Lu 386 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+