REFLEXION

SUITE A LA DISTRIBUTION DE 40 LOGEMENTS SOCIAUX A OUED EL KHEIR : Les familles exclues exigent une enquête



Neuf  familles résidant à la commune de Oued El Kheir, wilaya de Mostaganem, qui souffrent toujours du problème de logement, sollicitent une autre fois,  l’intervention des  autorités de la wilaya  afin d’ouvrir une enquête  sur la manière avec laquelle a été établie la liste des bénéficiaires des 40 logements sociaux, qui a été consacrée aux  occupants des  habitations  de fortune, à travers la commune. Ces familles ont déclaré que leurs droits ont été bafoués  et ces logements qui viennent d’être distribués,  ont été occupés par des personnes influentes, alors que normalement  leur propriété  revient à eux. Ils ont également déclaré que les services de la commune  et de la daïra  ont  recensé ces familles à plusieurs reprises,  alors qu’elles vivent dans des maisons de fortune depuis des années, et le  recensement le plus récent, remonte au mois  de Mars 2013. Après plusieurs doléances, des promesses ont été faites par les responsables de la wilaya aux habitants dans le besoin où un quota de 40 logements  leur serait réservé, ce qui a été confirmé par la suite, par le chef de daïra de Ain Tedelès.  Cependant, 28 familles ont été relogées  alors que neuf autres restent  confrontées à un destin inconnu. Par ailleurs, les autorités ont commencé l’opération de démolition des habitations de fortune évacuées  justes après l’opération de relogement, ce qui  a poussé les familles exclues à vivre au milieu des tas de déchets poussiéreux, de ce fait, ils se sont posé la question sur les raisons de  leur exclusion de cette opération de relogement , d'autant plus  que la superficie de ce quartier est consacrée à la réalisation d'un établissement d'enseignement. Ces familles lésées ont envoyé une lettre au chef de daïra et au maire où elles ont reçu des promesses  qu’elles seront relogées  au village  « Manasria », mais les autorités de wilaya  leur ont  dit que  ce village est en voie de disparition, « ce qui nous a encore plongés dans une situation inextricable et perplexe devant un devenir inconnu qui nous menace, nous et nos enfants.                        

Gana Yacine
Samedi 14 Février 2015 - 10:11
Lu 210 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+