REFLEXION

SUITE A L’ERADICATION DU BIDONVILLE « EL AIN» : Une famille passe les nuits glaciales à la belle étoile



Une femme et ses petits enfants passent les nuits en cette période de grand froid, à la belle étoile. En effet, après  avoir été  expulsée de sa baraque dans le bidonville  « El Ain » à la périphérie sud ouest de la ville de Mostaganem, cette famille,  composée de la mère « Rachida » et de ses petits enfants vit le calvaire. La famille abandonnée par le mari a trouvé un refuge dans la rue où elle a monté  une baraque pour les abriter du froid glacial de cet hiver rigoureux. Hélas, ce havre de paix n’a guère trop duré, car l’infortunée Rachida a été sommée d’évacuer les lieux avant la destruction de sa construction. Une situation critique que vit cette famille, sachant bien que cette dernière démunie et sans ressource stable, elle vit grâce aux aumônes des associations. En revanche, comment peut-on à notre époque trouver une famille qui vit à la belle étoile sous  ce froid glacial. Rachida ne sait pas à quel saint se vouer, sollicite les autorités concernées de trouver une solution même si ce n'est que provisoire pour la faire sortir de ce gouffre.  
                          

Bouziane Kamel
Mercredi 13 Février 2013 - 09:44
Lu 257 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+