REFLEXION

SUITE A DES PROPOS MALVENUS D’UN FONCTIONNAIRE A MOSTAGANEM : Les habitants du bidonville “Tiffiss” bloquent la route nationale

Mostaganem, comme beaucoup d’autres villes du pays, connaît un problème monstre dans le domaine du relogement. D’après le dernier recensement, plus de 6000 familles vivent dans des maisons qui menacent ruines, un programme de relogement a été lancé mais le temps ne joue guère en faveur des responsables locaux car beaucoup attendent depuis des années et les habitants du bidonville « Tifiss » en font partie.



SUITE A DES PROPOS MALVENUS D’UN FONCTIONNAIRE A MOSTAGANEM : Les habitants du bidonville “Tiffiss” bloquent la route nationale
Hier après midi, aux environs de 14 h, les habitants de ce bidonville ont bloqué la route menant vers la wilaya de Relizane. Cette situation est intervenue, selon les riverains sur place, que notre équipe est allée rencontrer, suite au mauvais accueil qui a été réservé aux délégués de ce bidonville, qui sont allés remettre une lettre et la liste des vrais habitants de ce bidonville, qui existe depuis 1995. D’après les délégués, un fonctionnaire du cabinet leur aurait dit ceci : « On vous a donné un peu de liberté et maintenant vous vous croyez tout permis. Allez vous faire…. » C’est ce langage et cet accueil qui ont mis le feu aux poudres et a précipité les choses alors que le wali en personne, a toujours veillé aux respects des citoyens quel que soit leur rang. Enfin, après un petit accrochage avec les forces de police, le calme est revenu mais les manifestants n’ont pas voulu quitter les lieux et exigeaient la présence du wali en personne. Les policiers et les gendarmes étaient eux aussi présents en force et ont géré intelligemment la situation car ce n’est qu’avec le dialogue et surtout des solutions concrètes que l’on pourra désamorcer cette crise qui, il faut le souligner, a été provoquée par les anciens responsables et surtout ceux qui avaient en charge le relogement des citoyens et dont beaucoup se sont sucrés au lieu de faire leur travail comme il se devait. L’ouverture d’une enquête devrait aussi permettre de situer les failles et les responsabilités de chacun dans cette situation qui dure depuis plus de 15 ans.

Nassim Aymen
Vendredi 20 Mai 2011 - 12:25
Lu 520 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+