REFLEXION

SUICIDE D'UN ENSEIGNANT A MOSTAGANEM.

Il ne sera pas chez lui demain. Ses petits élèves ne le verront plus.



SUICIDE D'UN ENSEIGNANT A MOSTAGANEM.
Il ne sera pas chez lui demain. Ses petits élèves ne le verront plus. Moins de vingt-quatre heures après l’agression d’un professeur de lycée, voilà qu’un deuil vient frapper la famille des éducateurs de nos enfants.
Agé d’à peine trente et un ans, le défunt était contractuel et aurait été viré de son poste. Enseignant comme son père, directeur de collège d’enseignement moyen de surcroît, Berezzoug Mourad, a mis fin à ses jours en se pendant à un poteau électrique.
Une agitation et une excitation inhabituelles se font ressentir à Douar Ouled Abbou. Le paisible douar sort de sa léthargie. Il y va d’une vie humaine. Ils viennent de perdre leur enfant. On ressent bien dans nos douars ce qu’endure la famille et les proches du défunt. Ici, on mène la vie entre cousins et cousines. Et ce qu’ignorent d’autres, c’est dans le corps enseignant est aussi une même famille. Comme Ouled Abbou. Le suicide du jeune homme qui vient de perdre son poste affectera aussi bien le professeur d’université que le maître de sport de la plus reculée de nos contrées. La douleur se ressentira à Igli comme à Tebessa et Tlemcen.
L’enquête déterminera bien les causes du suicide et l’on ne parlera de la façon dont feu Berzzoug Mourad a attenté à sa vie. Un poteau, une corde, un corps. Et puis, plus rien.
Sous d’autres cieux, les responsables paient y compris les ministres. Sous d’autres cieux, on démissionne pour moins que ça. Une vie humaine ne se remplace pas. Qu’est-ce qui fait que le corps enseignant n’arrive plus à se relever ?
La douleur persiste, contrairement à ce que l’on croit. Perdre un enfant, un cousin, un ami, un collègue à la fleur de l’âge n’est pas une mince affaire. La blessure est trop profonde ? L’amertume, le chagrin et l’affliction se ressentent à mille lieues dans les lycées, les collèges et les écoles. On pleure de dégoût et de rage.

Riad
Mardi 24 Février 2009 - 00:00
Lu 840 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-11-2016_1.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+