REFLEXION

SOUS COUVERT DE ‘’SPONSORING’’ D’UN CLUB DE SPORT : Fuite de 4 millions d’euros vers l’étranger



La banque d’Algérie enquête sur le transfert de fonds en devises vers l’étranger par des moyens tordus employés par des associations nationales et internationales selon des sources concordantes.  Les enquêteurs doutent sur un certains nombre de sociétés qui ont surévalué les coûts de missions des associations et des clubs sportifs à l’étranger afin de convertir une partie de ces dépenses et son versement dans des comptes bancaires étrangers. La banque d’Algérie a dépêché un groupe d’inspecteurs à travers toutes les banques nationales pour entreprendre la tache de vérifier les opérations financières réalisées par certaines entreprises pour couvrir les dépenses de certaines associations et équipes sportives qui leur ont donné une aide matérielle selon la même source. Le groupe d’inspecteurs relevant de la banque d’Algérie, a demandé à la direction de la banque de lui fournir tous les documents et dossiers relatifs à des transferts de fonds en devises à l’étranger pour couvrir les couts d’une équipe sportive de l’Est du pays fournis par un homme d’affaires de la capitale depuis 6 ans ajoute la même source. La valeur financière aurait dépassé les 4 millions d’Euros qui auraient été convertis vers les banques au Maroc, en Tunisie, et en Pologne, ce sont ces pays où ce club a du passer son stage d’entrainement.  Quant aux services des impôts au niveau d’Alger, Oran, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Constantine, ont recensé plus de 120 factures portant les valeurs d’argent versées sous forme de financement « sponsor » en valeurs énormes pour des activités modestes organisées par des associations locales et des branches d’ organisations nationales, et des équipes sportives de la première et seconde ligue professionnelle, mais le cout de ces activités a dépassé les limites raisonnables des dizaines de fois. Il pourrait s’agir d’une fraude flagrante dans la facturation et les enquêtes ont révélé l’implication du président d’un club de la 1ère ligue professionnelle et un homme d’affaires de la capitale dans la contrebande de fonds sous le prétexte d’aider une équipe dans le cout du stage selon la même source. Le président du club en question aurait été entendu en compagnie d’administrateurs en attendant le tour de l’homme d’affaires qui se trouve à l’étranger selon la même source. Il est à noter que les enquêtes ont ouvert la question des hommes d’affaires qui effectuent des transferts de capitaux à l’étranger sur la base du « sponsoring », devenue une nouvelle astuce pour gonfler le transfert de la valeur déclarée précise la même source.        

Touffik
Vendredi 3 Janvier 2014 - 17:57
Lu 190 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+