REFLEXION

SOS d’un pere de famille cancéreux à Oran



Alors que  plusieurs cancéreux à Mostaganem  continuent de lutter en silence contre le cancer, espérant des  jours meilleurs, pour que leur prise en charge par les pouvoirs publics,  notamment les malades atteints de cancer qui espèrent toujours doter leur wilaya d’un centre anti-cancer, Djilali Balgaliah , est l’un de ces cas. Âgé de 42 ans, habitant à ‘Monadore),  le seul soutien d’une famille composée de quatre membres, il souffre d'une tumeur rare au niveau de la poitrine. Il a subi  plusieurs opérations qui ont échoué aggravant en conséquence la tumeur qui  n’a pas été détruite, engendrant des effets secondaires difficilement supportables, à l’image d’une épouvantable blessure sous forme d’une cavité dans la poitrine ainsi qu’une fissuration dans la cage thoracique provoquant la récidive de la maladie,  ce qui nécessite une intervention chirurgicale très complexe le plus vite possible car chaque minute qui passe signifie beaucoup pour lui. Sa famille lance un appel de détresse aux autorités de la wilaya et à l’échelle nationale, aux associations, ainsi qu’au peuple algérien pour lui  porter aide et secours. Un autre cas de souffrance, celle de Melle. Benguettat Maghnia, 20 ans, est alitée depuis 2 ans, souffre d'une grave maladie; une cirrhose hépatique : "C'est le rétrécissement du foie (cirrhose) qui est la conséquence tardive d’une lésion hépatique de longue durée’’. Sa situation ne cesse de se compliquer. Elle a besoin d'une intervention en urgence. Coût de l'opération : 2 milliards de centimes. Issue d'une famille nécessiteuse  vivant à Sidi Belatar, dans la daïra d'Ain Tédelès, elle ne peut se permettre une telle intervention. L'association ‘’Kheir Bila Houdoud’’ et plusieurs de ses bénévoles lui ont rendu visite dans le but de la soutenir moralement et de lancer un appel via les réseaux sociaux pour sensibiliser les bienfaiteurs. Elle devrait passer son BAC aujourd’hui mais vu la dégradation de son état de santé, elle a été contrainte d’abandonner ses études alors que ses camarades et ses professeurs estiment que c'est une élève très assidue qui a les capacités d'aller loin.                  

Gana Yacine
Samedi 6 Juin 2015 - 17:59
Lu 312 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+