REFLEXION

SON OBJECTIF EST LE SOUTIEN A ISRAËL : Un parti politique allemand anti-islam est né!



SON OBJECTIF EST LE  SOUTIEN A ISRAËL :  Un parti politique allemand anti-islam est né!
Le président du parti Freiheit, René Stadtkewitz (au centre de la photo), et d’autres dirigeants du parti lors du congrès fondateur. Le 28 octobre dernier, un nouveau parti politique allemand, Die Freiheit (La Liberté), a tenu son congrès fondateur à Berlin. Selon les fondateurs c’est comme un rappel de l’effritement des libertés en Europe en ces temps de terreur «islamique », un parti politique qui résiste à l’islamisation et soutient Israël ne peut apparaître au grand jour. C’est ainsi que les objectifs de ce nouveau parti seront tracés .Le président du parti, René Stadtkewitz, âgé de 45 ans. Originaire de l’ex-RDA, celui-ci est un membre du parlement régional berlinois qui appartenait à la CDU, le parti conservateur au pouvoir, avant d’en être exclu, le mois dernier, pour avoir accueilli publiquement l’homme politique néerlandais Geert Wilders.Le nouveau parti, qui a pour slogan « le parti pour plus de liberté et de démocratie », parle ouvertement d’islam, d’islamisme, de loi islamique et d’islamisation. Partant du principe selon lequel « l’islam n’est pas qu’une religion mais une idéologie politique comprenant son propre système juridique », le parti exige un contrôle sur les imams, les mosquées, les écoles islamiques, réclame un audit des organisations islamiques pour s’assurer de leur conformité avec les lois allemandes et condamne les tentatives de création d’une structure juridique parallèle fondée sur la charia. Et de conclure son analyse en déclarant avec vigueur : «Nous nous opposons de toutes nos forces à l’islamisation de notre pays. » Le parti Freiheit soutient avec détermination Israël qu’il voit comme « le seul État démocratique au Moyen-Orient qui est dès lors l’avant-poste du monde occidental sur la scène arabe. Tous les pays démocratiques doivent montrer le plus vif intérêt pour le maintien d’Israël dans ses droits à l’autodétermination et à la sécurité. La création du parti Freiheit amène deux observations. Premièrement, alors qu’il s’inscrit dans cet ensemble de nouveaux partis européens dont la mission se concentre principalement sur l’islam, Freiheit se distingue des autres partis par son approche beaucoup plus large. Alors que le PVV de Wilders rejette sur l’islam la responsabilité de pratiquement tous les problèmes de société, le parti Freiheit, outre le fait qu’il s’oppose « de toutes [ses] forces à l’islamisation de [son] pays », a bien d’autres points à son programme.Deuxièmement, l’Allemagne, dépourvue de parti militant contre l’islamisation, est clairement en retard par rapport à la plupart des pays européens qui comptent une population musulmane importante. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé mais les précédentes tentatives ont échoué.

Ismain
Lundi 8 Novembre 2010 - 00:01
Lu 531 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+