REFLEXION

SIX MEMBRES DE L’APC DEMANDENT AU WALI DE MOSTAGANEM L’OUVERTURE D’UNE ENQUETE : Des fonctionnaires et des morts bénéficiaires du couffin de Ramadhan à Safsaf !

Six membre de l’APC de Safsaf, ont accusé, hier, l’ancien maire de la commune, M.Tarmoul Habib, d’avoir détourné l'opération ‘’couffin de Ramadhan’’ de l’année 2013 de sa vocation pour faire bénéficier des personnes sans scrupules de ce couffin de la solidarité. Selon eux, des fonctionnaires de la commune, des gardes communaux et des résidents hors wilaya et même des morts, ont bénéficié du couffin de Ramadhan



En effet, dans une lettre adressée au wali de Mostaganem dont une copie est destinée au procureur de la République près tribunal de Mostaganem , six membres de l’APC de SafSaf demandent l’ouverture d’une enquête concernant  l’opération ‘’couffin de Ramadhan’’ de l’année 2013 . Selon les plaignants, l’ex maire, T.H., a conclu le marché avec un fournisseur sur la base d’un montant estimé à 4 millions de dinars, alors que l’assemblée populaire communale a délibéré sur un montant de 3 millions de dinars. Par ailleurs, les six élus ont affirmé détenir des preuves sur partialité de l’opération de distribution des couffins, qui ont été donnés, selon eux, à des personnes non-nécessiteuse ou carrément décédées , comme exemple ils ont cité , un Imam activant dans la wilaya de Tizi Ouzou, un militaire , des gardes communaux, des fonctionnaires de la commune et une défunte femme répondant aux initiales ,M.K, décédée, le 9.12.2012, qui aurait bénéficié du couffin de Ramadhan de l’année 2013 .Parmi les autres accusations portées contre l’ex maire ; sa préférence de certains douars au détriment des autres qui n’ont pas pu obtenir que 40 couffins, tandis les douars proches de l’ex maire ont été gâtés de plus de 200 couffins. Les détracteurs de l’ex maire ne sont pas arrêtés là, ils accusent ce dernier d’être derrière le non-remboursement de la facture du fournisseur estimée à 4 millions de dinars à cause du non-respect de la délibération de l’APC, qui rappelons-le, a alloué, pour cette opération de solidarité, une enveloppe financière de seulement 3 millions de dinars, vu la situation financière de l’APC. De ce fait, les six membres de l’APC de Safsaf sollicitent l’intervention du wali de Mostaganem, M. Maabed Ahmed pour diligenter une commission  d’enquête et mettre à nu la gestion de l’ex maire qui vient d’être, récemment, blanchi par la Cour d’appel de Mostaganem de toutes les charges qui étaient retenues contre lui. Il est à rappeler que l’ex maire de Safsaf, T. H., a été condamné en première instance par le tribunal correctionnel d’Ain Tedeles à un an de prison ferme assorti de 10 millions de cts d’amende pour faux et usage de faux. L’affaire concernait un recrutement non-conforme à la réglementation en vigueur.

Riad
Dimanche 23 Février 2014 - 17:26
Lu 340 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+