REFLEXION

SITUATION SECURITAIRE A ORAN : Les agressions avec armes blanches se multiplient



SITUATION SECURITAIRE A ORAN : Les agressions avec armes blanches se multiplient
Les agressions à main armée se font monnaie courante: tous les quartiers de la ville connaissent une montée vertigineuse de ces actes. Une moyenne de 2 à 4 personnes victimes de coups et blessures volontaires à l’arme blanche est quotidiennement admise aux urgences du CHU. Avant-hier, un adolescent âgé de 16 ans a sauvagement été agressé par deux individus au niveau du quartier Yaghmouracen. Il avait reçu des coups de couteau au niveau de la tête et du dos avant d’être délesté de son téléphone portable. L’infortuné a été évacué vers les services des urgences. La victime est actuellement dans un état très critique. Depuis le début du mois en cours, près d’une soixantaine de personnes ont été victimes de coups et blessures volontaires et admises au service des UMC. Les forces de sécurité ont, sans doute, durci la lutte mais la criminalité a atteint une telle ampleur et s’est à ce point ancrée dans certaines agglomérations urbaines et semi-urbaines, que la peur s’est installée. Crainte justifiée par le fait que la wilaya d’Oran se classe, depuis 7ans, parmi les trois premières villes les plus touchées par la criminalité. A la veille de la célébration du nouvel an, une vingtaine de personnes a été agressée. Une opération a été menée ces derniers jours pour sécuriser quelques quartiers à Oran-Est à l’instar de Hai El Yasmine et Hai Ennour. Il s’agit en effet de mettre en place un renfort composé de plusieurs policiers en tenue et en civil.                 
 

Medjadji. H
Dimanche 20 Janvier 2013 - 00:00
Lu 779 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+