REFLEXION

SIT-IN DEVANT LE SIEGE DE L’APC DE SIRAT : Des citoyens demandent le départ du maire

Ils étaient près d’une centaine de personnes à observer un sit-in devant le siège de l’APC de Sirat dans l’après-midi d’hier, leur seule revendication, était le départ du maire et de son secrétaire général. Pour eux, ces deux responsables sont la principale source de tous leurs problèmes.



SIT-IN DEVANT LE SIEGE DE L’APC DE SIRAT : Des citoyens demandent le départ du maire
Apparemment, la situation n’a pas évolué d’un iota dans la commune de Sirat. La dernière visite du chef de l’exécutif, qui devait apporter un semblant d’apaisement, n’en est rien. Le climat de tension qui régnait, persiste toujours. Selon les premiers éléments d’information, les citoyens semblent décidés cette fois à aller jusqu’au bout de leurs revendications. Ils se disent déterminés à ne pas lâcher le cordon que si le maire et le secrétaire général de la commune quitteraient leurs fonctions. C’est dans cette optique que plusieurs citoyens dont le nombre avoisinerait les 100 personnes, ont observé un sit-in devant le siège de l’APC, en plaçant la barre haut. Ils exigent le départ immédiat du premier magistrat de la commune et de son secrétaire général. Selon les déclarations de l’un des manifestants, ces deux responsables sont à l’origine de tous les maux et de toutes les entraves rencontrées par les citoyens dans leur vie quotidienne. La tension est palpable depuis plusieurs semaines à Sirat et n’a pas baissé d’un cran, les citoyens veulent du changement et ne veulent plus traiter avec l’actuel maire. L’un des manifestants, nous a déclaré : » Dimanche passé, le chef de la daïra nous a reçu et nous a proposé de choisir par voie de vote quatre personnes qui nous représenteraient dans le cadre de la distribution des 108 logements en voie d’attribution, mais le maire s’est opposé à cette idée, créant ainsi un climat de suspicion inacceptable ». Ils dénoncent également l’opacité dans la gestion des affaires publiques. Ils ne veulent plus servir de dindons de la farce disent-ils, ils veulent participer à la gestion des affaires de la ville et avoir accès au moins aux grandes décisions prises qui concernent en premier chef les citoyens. Pour ce, ils interpellent la première autorité de la wilaya afin de mettre un terme aux agissements du maire et de son secrétaire général, et d’appuyer la proposition du chef de la daïra à l’effet de faire participer les représentants de la société civile en ce qui concerne la distribution des logements sociaux.

Ahmed Mehdi
Vendredi 13 Mai 2011 - 10:53
Lu 721 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+