REFLEXION

SIRAT : A quand la lutte anti-vectorielle ?



A la suite de la déclaration de cas de malaria à Mostaganem,  la direction de la santé a instruit  tous les présidents des assemblées communales de la wilaya, de lancer dans les meilleurs délais des campagnes de lutte anti-vectorielle, consistant en des  opérations  de  désinsectisation  au sein de leurs territoires.  Malheureusement, certains maires n'ont point jugé utile de se conformer aux instructions, ils temporisent encore, alors que d'autres ne sont pas approvisionner en produits de lutte contre les moustiques « principaux  agents de transmission de cette maladie ». A cet effet, la commune de Sirat, qui reste la plus exposée au développement de cette pathologie, de par  sa situation géographique frontalière avec la plaine d'El Macta à forte vocation  marécageuse, n’est point approvisionnée en insecticides, pour lancer sa campagne, selon la déclaration de l'un des techniciens du bureau communal  d’hygiène. Ce manquement à la prise d'une telle mesure préventive  peut nuire à la santé des citoyens, en cas de déclenchement d'une épidémie de cette maladie tant redoutée par les pouvoirs publics.      

L.AMMAR
Mardi 24 Décembre 2013 - 18:15
Lu 48 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+