REFLEXION

SIG (MASCARA) : Un crime sordide commis après une beuverie



La ville de Sig vient d’être secouée par un drame qui s’est produit au cours de la semaine dernière, lorsqu’à l’issue d’une beuverie qui a mal tourné, un individu a été poignardé mortellement et un autre se trouve actuellement aux soins intensifs. Les faits remontent à la semaine dernière lorsqu’un individu présentant des blessures s’est présenté au poste de police pour prévenir de l’assassinat de son ami dont le corps se trouvait au domicile du dénommé B.M 41 ans. Les forces de police se sont immédiatement déplacés sur les lieux des faits où ils ont pu arrêter le mis en cause qui essayait de prendre la fuite alors que ses vêtements étaient tachés de sang. Aussitôt  munis d’un mandat de perquisition, les policiers ont pu pénétrer à l’intérieur du lieu du crime où ils ont constaté le corps de la victime gisant dans une mare de sang, ainsi que l’existence de plusieurs armes blanches toutes tachées de sang. Le corps a été transféré à la morgue pour y subir une autopsie qui déterminera plus tard que la victime est décédée des suites des coups qu’il avait subit à diverses parties du corps. Les investigations approfondies menées par les policiers ont révélé que la scène était d’une violence effroyable. En effet, alors qu’ils étaient en train de consommer des boissons alcoolisées, une dispute éclata entre la victime et le dénommé A.B.A, âgé de 74 ans. Deux autres participants à la beuverie à savoir B.M et B.B, 22 ans ont pris la défense du vieillard en assenant à la victime des coups d’armes blanches le laissant baigner dans son sang. La scène est d’autant plus abominable que les auteurs ont filmé leurs agissements et ont commis des actes sexuels sur la victime. Pris de peur, le dénommé B.R 36ans, voulant quitter les lieux, se trouva victime lui aussi de coups de couteaux et forcé à participer au crime. Un téléphone portable muni d’une caméra a été remis à ce dernier pour filmer la scène. Les vidéos du crime retrouvées sur les lieux ont été exploitées par les policiers dans l’enquête pour déterminer les responsabilités. Les mis en cause ont été tous arrêtés par les forces de police durant la même journée. Les téléphones portables et les armes blanches ont été saisis pour servir de pièces à conviction.  Les mis en cause ont été présentés par devant le procureur de la République près le tribunal de Sig qui a transmis le dossier au juge d’instruction. Celui-ci a émis un mandat de dépôt à l’encontre de tous les prévenus.              

B. Boufaden
Dimanche 16 Mars 2014 - 18:06
Lu 243 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+