REFLEXION

SIDI OTHMANE (SAYADA) : Les habitants revendiquent une ligne de transport



Le déficit en matière de transport public au sein de la localité de Sidi Othmane se fait âprement sentir et persiste dans le temps. Les citoyens éprouvent tant de difficultés à se déplacer vers leurs lieux d’exercice et d’études. En effet,  tous  les moyens  de transport  ( bus , taxis ) qui transitent par le coin, venant  du chef-lieu de la  commune de Sayada , affichent complets et parfois ne s’arrêtent point . Cette pénible situation, a poussé les habitants à saisir les autorités locales et la direction des transports. Pour toute réponse, une étude semble se faire pour la création d’une ligne desservant la localité, mais, malheureusement la présence de dizaines de bus desservant d’autres destinations et empruntant la route commune qui passe par le lieu, ne permet plus de se frayer une nouvelle ligne de transport. En attendant, un communiqué a été diffusé à l’ensemble des transporteurs publics pour prendre en charge les citoyens de Sidi Othmane. A ce jour, rien ne semble changer, les bus ne s’arrêtent guère vu le manque flagrant de places à bord de ces derniers, certains marquent l’arrêt et se désolent de ne point pouvoir prendre de personnes. Certains citoyens rencontrés sur le lieu, déplorent  ce manque de transport  public qui n’arrange que les « clandestins » qui facturent une course vers la ville de 200 à 300 dinars, et qui nuit abondamment aux citoyens qui travaillent en ville ou étudient , dont certains dépensent de 3000 à 4000 dinars en frais de transport par le recours aux services de ces « vautours  de la route ».

L.Ammar
Lundi 3 Octobre 2016 - 16:46
Lu 168 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+