REFLEXION

SIDI LAKHDAR - MOSTAGANEM : Un réseau de pilleurs de sable démantelé

Suite à des informations sûres parvenues à ses services, la brigade de la gendarmerie de Sidi-Lakhdar a arrêté quatre pilleurs de sable au niveau de la forêt de Seddaoui en pleine nuit. Il a également été procédé à la saisie d’un tracteur, d’une remorque en plus d’autre matériel.



SIDI LAKHDAR  - MOSTAGANEM : Un réseau de pilleurs de sable démantelé
Ils ont été présentés au cours de la semaine devant le procureur de la République près  du tribunal de Sidi-Ali qui les a mis sous mandat de dépôt. Selon d’autres sources responsables, ces  pilleurs auraient agressé des gardes forestiers alors qu’ils tentaient de les arrêter en pleine nuit  au cours de la neutralisation de ce groupe de pilleurs de sable, on se rend compte que la wilaya de Mostaganem regorge manifestement de véritables réseaux de ce genre de voleurs. La mafia de ce produit ne semble pas baisser les bras et cela malgré la traque menée par les services compétents, en plus de nombreux barrages fixes dressés au niveau des endroits stratégiques. Les statistiques montrent qu’en 2008, pas moins de 57 affaires  ont été traitées et mis ainsi en cause quelques 94 personnes arrêtées  en flagrant délit de pillage. S’agissant des engins, ils sont au nombre de 57 à avoir été placés en fourrière. Il est à signaler, que les dunes de sable du littoral mostaganémois sont menacées de disparition, de par le pillage incessant, de leur sable si fin et si prisé par les autos-constructeurs et autres promoteurs immobiliers. Toutes les nuits, elles sont attaquées par les pilleurs de sable, qui s’acharnent à les dégrader de bout en bout, en utilisant des ouvriers munis de pelles, pour charger les camions et autres remorques de tracteurs, garés, tous feux et moteurs arrêtés, pour ne pas attirer l’attention d’autrui, surtout celle des éléments de la gendarmerie nationale. Ainsi, des tonnes de sable s’envolent du coucher au lever de soleil, à bord de camions gros tonnage, en empruntant des pistes secrètes, aménagées à travers les fourrés et champs du territoire de la wilaya. Après cet amer constat, la direction des forêts et celle de l’environnement, viennent de tirer la sonnette d’alarme, contre ce pillage de sable, devenu un filon fort juteux, mais, qui a fini par reprendre une ampleur très inquiétante. Les gardes forestiers activant au sein du massif forestier de la wilaya, ont surpris, au cours du mois de janvier de l’année en cours, une trentaine de camionneurs, sillonnant les forêts, à l’aube, ils ont fait l’objet de 94 procès-verbaux dressés, pour pillage et extraction illicite de sable, et transmis à la justice. L’une de ces dunes, la dune d’El-Mactaa, s’étendant sur une longueur de 2500 m et 620 m de largeur et d’une altitude variant de site en site, de 15m à 30m, est une formation fort remarquable, qui protège les vignobles et les autres cultures de la région, contre les vents et l’air marin, mais, malheureusement, cette magnifique dune, est soumise de jour et de nuit, à des excavations sauvages de sable, et même, les indélicats automobilistes s’y mettent, en replissant de gros sacs de farine, au bord de la route, au vu et au su de tout le monde. En plus de ce pillage, l’érosion éolienne lui fait perdre annuellement quatre mètres de son altitude. Ce vol de sable, pendant la nuit, abondamment en milieu naturel qui se dégrade de jour en jour et risque à la longue, de finir par rompre l’équilibre écologique qui causera de graves conséquences à l’agriculture ( érosion des champs, destruction des cultures et désertification progressive du milieu naturel…). 

Houssam
Lundi 27 Décembre 2010 - 10:47
Lu 1716 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+