REFLEXION

SIDI LAKHDAR : L’abattoir de la ville fermé pour défaut de salubrité

La fermeture de l’unique abattoir de la ville par la commission mixte de la DCP de la wilaya de Mostaganem, a été motivée par le manque de respect en matière d'hygiène, qui est censée être la priorité des priorités dans ces lieux. Malheureusement il fait défaut. Autant de carences constatées depuis des années.



La nouvelle a mis dans l’embarras des  dizaines de bouchers, surtout que la structure est très convoitée au quotidien pour l'abattage  des animaux (bovins et ovins surtout), notamment par des fournisseurs de viandes rouges, travaillant avec les services de sécurité et autres administrations. Lors de notre visite sur les lieux, la première chose qui a attiré notre attention est la couleur rougeâtre du sol (présence de flaques de sang) ainsi que le nombre considérable de chats qui y circulaient en toute quiétude, alors que des rongeurs (rats) et des chiens errants avaient même pu pénétrer les lieux, nous dit-on. Sur place, à l'occasion de deux visites, nous n'avons trouvé aucun responsable habilité à nous donner des informations. Toutefois, les risques et les anomalies sont permanents dans l'abattoir en question et peuvent facilement provoquer des intoxications et des zoonoses à cause des bactéries et des parasites engendrés par le manque flagrant  d'hygiène. Heureusement que  le vétérinaire qui exerce dans cette structure dans des conditions « très précaires », fait de son mieux, pour préserver la santé des consommateurs et éviter le pire. Par ailleurs, l'emplacement de l'abattoir, au niveau de la cité  commence à poser problème. Au début, le choix du lieu devant abriter cette structure s'était porté sur un endroit non urbain. Aujourd'hui, cette cité est devenue une « agglomération » à part entière, en plus de l’existence d’un collège. Il devient vraiment gênant déplorent les habitants. «Nos maisons ne cessent de puer les mauvaises odeurs et d'être un bon logis pour les moustiques et les rats. Nos enfants souffrent d'inflammations oculaires, de problèmes respiratoires et d'allergies », nous dira un  sexagénaire habitant la cité. A présent l'abattoir est fermé  par la commission jusqu’à la levée des réserves. Cette information est à la fois rassurante et inquiétante pour les vétérinaires, qui craignent que suite à cette fermeture, il y aura prolifération de l'abattage clandestin,  étant donné que c'est l’unique abattoir dans la commune. Cette situation a beaucoup irrité les bouchers de la région et qui se sont d’ailleurs  révoltés contre cette décision, laquelle faut-il le signaler, leur causera  beaucoup de désagréments, les pénalisant davantage. En effet, l’abattoir ne sera opérationnel, qu’une fois les travaux de réhabilitation et de réfection achevés, précise notre source d’information. Sidi Lakhdar, forte de  ses milliers d'habitants, de ses nombreuses cantines scolaires, de ses  établissements de santé et autres centres de sécurité, ne doit t elle pas mériter, un abattoir qui répond aux normes dans des endroits plus adéquats.

Hagani
Mercredi 15 Janvier 2014 - 17:46
Lu 317 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+