REFLEXION

SIDI LAKHDAR : De quel festival parle-t-on ?



Les autorités locales ont du pain sur la planche quant à la préparation du festival de sidi Lakhdar Benkhlouf. Ce dernier différé par rapport aux éditions précédentes eu égard au volet financier insuffisant où seulement 30 millions de centimes ont été octroyés par de la wilaya. Tous s’abstiennent de subventionner cet événement culturel et historique. Les vrais raisons ont trait certainement à la dernière affaire de carrière de l’ouest où des élus ont fait l’objet de condamnation. Les autorités locales, notamment le chef daïra doublent d’efforts pour mobiliser et motiver les bénévoles afin de sauver un tant soit peu cette édition tant attendue par les citoyens de la wilaya de Mostaganem et par d’autres contrées limitrophes. Selon M. Bouferma Hadj, membre de la commission de préparation et descendant du saint poète Benkhlouf, la durée a été réduite à deux jours au lieu de quatre comme auparavant quant à la date butoir au coup d’envoi de cette 28ème édition, les responsables ont jugé bon de maintenir cette date historique qui coïncide d’ailleurs avec la journée du Moudjahid à savoir le 20 du mois en cours pour une période de deux jours. La manifestation qui se déroule après le Ftour verra la participation de quelques chanteurs et un conférencier de la ville de Médéa à majorité des bénévoles ,faute de moyens financiers.

Imane.H
Lundi 15 Août 2011 - 10:34
Lu 277 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+