REFLEXION

SIDI KHETTAB-RELIZANE : Le wali parle du foncier industriel



Le responsable de la wilaya de Relizane a dévoilé que parmi les 655 parcelles de terres qui représentent 100 hectares, attribuées dans le cadre de l’investissement à des pseudo-investisseurs et entrepreneurs, il n’ya que  5% d’exploitées à savoir 38 parcelles dans les zones industrielles particulièrement à Oued-El-Djemaa, Djdiouia, Belacel et devant l’absence d’un cahier de charge il est pratiquement difficile voire quasiment impossible de restituer ces terres qui ont étés détournés de l’objectif décidé par les responsables d’antan c'est-à-dire l’investissement et la création de postes d’emplois. L’orateur a tenu à préciser aussi, que l’espoir existe toujours pour exploiter le foncier industriel à bon escient grâce aux nouveaux textes qui régissent ce volet, car la loi n’autorise désormais l’industriel-investisseur que de louer le foncier pendant  33 ans, période qui permettra à l’état d’évaluer l’action  d’investissement et d’avoir la possibilité de reprendre le foncier en cas de faille. A ce titre, la wilaya a crée et aménagé une zone industrielle dans la commune de Sidi-Khettab d’une superficie de 500 hectares, extensible à 2700 hectares à l’avenir et en effet la commission de wilaya, chargée de l’encouragement de l’investissement a reçu à ce sujet 246 dossiers, l’accord a été émis à 134 investisseurs qui entameront leurs actions le début de cette année, chose qui permettra la création de 5000 postes de travail, parle le responsable de la wilaya, qui a précisé également que la région de Sidi Khettab sera sans doute un pole industriel très important et d’envergure nationale au vue des projets proposés à l’exemple de la fabrications de canaux, le montage de voitures et autres par des investisseurs de différentes nationalités, turque, allemande, italienne. Le wali a profité de la rencontre avec les correspondants de la presse pour lancer un appel aux investisseurs pour s’approcher du service concerné, en les tranquillisant que toutes les entraves bureaucratiques ont étés relevées à condition que ces investisseurs utilisent ce foncier à bon escient et en observant rigoureusement leurs engagements.             

Abed Zeggai
Samedi 2 Février 2013 - 10:49
Lu 343 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+