REFLEXION

SIDI HAMOU CHEIKH (TIGDITT) – MOSTAGANEM : Une cité au visage de "Kaboul"



Après la démolition des habitations précaires, les habitants de la rue 40 sis au niveau du quartier populaire de Tigditt, et plus exactement à Sidi Hamou cheikh dont la plupart sont des chefs de famille, se sont rapprochés de notre journal, afin de prier les services compétents pour remédier à une situation qui a trop duré, et  qui les fait souffrir. Nos interlocuteurs nous ont expliqué que depuis la démolition des habitations précaires, et le relogement de leurs occupants, les décombres et les détritus  sont abandonnés  sur les bâtisses démolies.  Une chose,  qui donne un air de désolation et provoque des maladies par ces remblais entassés sur les lieux,  la situation est entièrement déplorable. « Nous sommes sérieusement pénalisés par cette situation douloureuse et intenable » nous confirment ces citoyens. Au moment où les pouvoirs publics veulent vaille que vaille, mettre le holà aux constructions menaçant ruine  et mettre fin à une anarchie qui n’a que trop duré voilà que les autorités locales qui laissent faire devant une telle situation au détriment de l’équilibre écologique et de l’esthétique de la ville portant un sérieux préjudice à l’environnement alors que la loi régissant ce domaine stipule clairement ce délaissement voire de négligence plus que lamentable et qui porte atteinte à l’environnement et à la santé des citoyens. Enfin et en conclusion les habitants demandent à monsieur le wali de mettre fin à ce genre de pratiques devenues monnaie courante dans notre ville où l’anarchie et l’illégalité  prédominent et enfreignent les règles de l’urbanisation de notre ville.        

Tayeb Bey Aek
Dimanche 27 Avril 2014 - 10:51
Lu 819 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+