REFLEXION

SIDI EL MEDJDOUB, UN DEPOTOIR A CIEL OUVERT : Que fait le maire de Mostaganem !?

Au moment où le wali de Mostaganem, fait de la propreté de la ville l’une de ses priorités , répétant ainsi ,à la longueur du jour, que les maires seront les premiers responsables a être interpellés en ce qui concerne le nettoiement, le maire de Mostaganem continue toujours a faire la sourd-oreille, et cela même à la veille de la visite du premier ministre à Mostaganem, prévu le mercredi prochain.. !



Mostaganem  est sale ! C'est ce qu'a déclaré le wali  M.Maabed , lors de sa première rencontre avec les élus. Deux mois sont passés et Mostaganem garde toujours cette image tant contestée  par le wali et le citoyen .Les déchets ménagers, au centre ville comme aux différents autres quartiers sont témoins  de la  négligence perpétrée  par l’APC de Mostaganem, et la route de Sidi El Medjdoub , qui s’est transformée en dépotoir à ciel ouvert est une autre preuve de « je -m'en- foutiste .. !» En effet, rien ne semble dissuader certaines personnes à respecter le milieu naturel, pour préserver  l'environnement. Dans ce contexte, les campagnes de volontariat et de  sensibilisation, sur la protection de la nature ne paraissent point influencer ces derniers, à sauvegarder, les espaces naturels propres  là où ils évoluent, pour cela, ils ne tiennent compte d'aucune règle d’hygiène. A cet effet, la route qui mène au mausolée de Sidi El Medjdoub est devenue un dépotoir à ciel ouvert, l’un de ses versants, ne cesse de recevoir en vrac toutes les décombres et les objets inutilisables : à savoir des pneus usagés, des éviers, des bouts de chaises, des produits en plastique et un nombre énorme de sachets contenant des canettes vides de bière.  Même la plage voisine de "Metarba", n'a pu être épargnée par cette agression sauvage de l'environnement, par le jet anarchique des déchets ménagers et autres détritus résultants des travaux de maçonnerie. Alors que ce site touristique d'une beauté exceptionnelle est censé bénéficier d'une attention particulière de la part de l'autorité concernée, il ne cesse de subir des agressions nuisant abondamment à son prestige d'antan, par les ordures qui le cernent de partout et la profanation de la  « Gouba » du Saint, par les beuveries quotidiennes qui se tiennent à quelques pas du lieu. Un vieux citoyen, Hadj Hamou B, postier en retraite, habitué de cet endroit, jadis vénéré par les mostaganémois , me déclare avec tant de regrets  que "Aujourd'hui, rien n'est respecté,  ni Sidi El Medjdoub, ni la nature ni personne d'autre, les gens de ce temps ont perdu tous les repères ,ils ne s’inquiètent plus des valeurs  !"                          

L.Ammar
Samedi 4 Janvier 2014 - 17:56
Lu 514 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+