REFLEXION

SIDI EL BACHIR (BIR EL DJIR) : Les habitants protestent et exigent plus de sécurité



Des dizaines de résidents du quartier de Sidi El Bachir, relevant de la Commune de Bir El Djir, se sont rassemblés dans la matinée d’avant-hier à proximité du siège de la wilaya d'Oran, pour exiger de leur assurer la sécurité dans ce quartier, qui compte 150. 000 habitants, après le retour de la série des agressions et des vols de nuit qui nuisent énormément à leur quotidien. Et comme l'ont révélé les manifestants, avant-hier matin, il s’est produit cinq agressions criminelles, ce lundi, en plein jour près de la zone « El plaqua El-Khadra » plaque verte , alors que la nuit précédente, a connu une série de vols qui a touché des magasins au niveau des différentes zones de Sidi El-Béchir, ce qui a déclenché une vague de colère parmi les habitants des lieux, devenus la proie des criminels et des dépravés qui sont mêmes arrivés à brûler le marché quotidien et  ont attaqué l'un des sites résidentiels situé dans la région de « Château », de même que les préoccupations des habitants ne se limitent pas seulement à la sécurité, mais aussi aux insuffisances de développement qui sont devenues à la pointe de leurs inquiétudes de tous les jours, lesquelles ont été soumises aux autorités concernées exigeant l'éclairage public et la réalisation d’un marché au quartier « Château », ainsi que l’aménagement du marché de Sidi El Bachir, qui se trouve dans une situation qui menace de catastrophe sanitaire, sans mentionner la nécessité pour la construction d’un marché couvert, de même que les résidents espèrent la réalisation de trois passerelles au niveau de la route nationale n°11, en vue de fournir un point de passage sûr pour ceux intéressés par l'accès au pôle universitaire de Belkaid, et pour les personnes qui traversent la route pour rejoindre les jardins récemment achevés sur le bord opposé de la route, d'autant plus que le nombre de victimes des accidents de la circulation dans cette région est de plus en plus important en raison de la traversée des citoyens par la route très dangereuse. La population a exigé à travers des correspondances adressées aux autorités de wilaya, le renforcement des moyens de transport et des lignes supplémentaires en raison de l'expansion de la région et l'augmentation du nombre de ses habitants, de même pour le problème des actes de propriété, devenu l’une des préoccupations majeures de la population qui a réitéré sa demande pour diligenter le règlement de ce sésame propre à leurs logements individuels, tandis que l’oued « El Bouchekha », soulève toujours des préoccupations où ils ont demandé la réalisation de murs de soutènement  pour empêcher l'eau de pluie de s’infiltrer aux logements à proximité, de même que la population a exigé la réalisation d’une maternité en raison du refus d’accepter les femmes enceintes de cette région par les hôpitaux de proximité. Par ailleurs, les élèves souffrent également d'un manque de ralentisseurs en face des établissements d'enseignement, de même que pour les jeunes sportifs et les amateurs de football qui sont confrontés au risque d’accidents de la circulation à cause des voitures qui roulent à toute vitesse sur la route nationale n°1, du fait de l’existence d’un stade de football, à proximité de l'autoroute, sans protection par une clôture d’enceinte pour empêcher le ballon de sortir en dehors.                       

Touffik
Vendredi 5 Février 2016 - 17:08
Lu 238 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+